1963-1967 Balbuciments - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

1963-1967 Balbuciments

Pink Floyd > Histoire

Les premiers contacts entre Roger Waters, Nick Mason et Rick Wright se font au printemps de 1963, alors que tous les trois étudient à l'école d'architecture, la Polytechnique de la Regent Street. Ses premiers contacts, entre ses trois futurs compèrent musicaux, voient Roger Waters se faire systématiquement refuser par Nick Mason l'emprunt de sa voiture, prétextant la condition de celle-ci, alors que Rick Wright, à la même époque, refuse de lui donner une cigarette.

Le groupe se formera à partir de deux groupes d'amis distinct. Au sein de chacun des deux groupes se retrouve un musicien commun à chacun, Roger Waters. L'un des groupes, Syd Barret, Roger Waters et David Gilmour, gravite autour de Cambridge, alors que Nick Mason, Roger Waters et Rick Wright origine de leur première année d'étude à la Polytechnique de Regent Street.

Les études en architecture de Roger, Rick et Nick leurs permettront de développer des connaissances en art appliqué, en art graphique et en technologie. Ce baggage de formation sera déterminant et distinguera Pink Floyd, dans leur technique du son et les effets visuels. Nick Mason dira;

"Des années plus tard nous serions en mesure d'aborder divers problèmes, de la construction de tours d'éclairage à la conception de pochettes en passant par la mise en scène, la déco et la configuration des studios. Grâce à notre formation d'architecte nous étions capable d'apporter des arguments relativement éclairés lorsque nous traitions avec les vrais spécialistes"


À leur première année à la Polytechnique, Roger, Rick et Nick, se joignent autour de Clive Metcalf et Keith Noble pour former le groupe Sigma 6. À sa deuxième année Rick Wright quitte la Polytechnique pour étudier au London College of Music. À cette époque les futurs membres de Pink Floyd étaient plutôt de mauvais intrumentistes. De plus, Clive Metcalf et Keith Noble décide de faire route seul (1964). Entre temps Syd Barrett s'est joint au groupe.  

En septembre 1963, Mike Leonard, professeur à la Ployechnique, fasciné par le jeu entre le rythme, le mouvement et la lumière, achète une maison à Highgate (39 Stanhope Gardens). Les membres du groupe utilise alors sa résidence comme lieu de répétition. Au cours des trois années suivantes quelques membres y habiteront sporadiquement, utilisant la résidence comme lieu de répétition, allant même jusqu'à porter le nom de  "Leonard's Lodge".

Tant qu'à Mike Leonard, de petit contrat lui permettait de concevoir des engins d'éclairage. Sa très bonne maîtrise du piano l'amenait à participer aux activités du groupe. Il achètera pour le groupe une orgue Farfisa Duo et sera claviériste du groupe, quelques temps.

En septembre 1964, Bob Klose et Syd Barrett viennent étudier à la Polytechnique. Selon Nick Mason, l'arrivée dans les parages de Bob Klose constitue;
"un élément majeur dans notre parcours".


Ce dernier avait une réputation reconnue à titre de guitariste. Ses connaissances l'amènent à présenter aux autres membres, Chris Dennis. Il a fait partie de quelques unes des meilleurs formations de la scène à Cambridge. Le groupe (Leonard's Lodge) devient T-Set. Syd Barrett se met alors à jouer régulièrement avec le groupe et Chris Dennis s'éclipse. Syd Barrett était une connaissance de Roger Waters, ayant été élevé dans le même milieu et la mère de Roger ayant enseigné à Syd. Avec l'arrivée de Syd, "T-Set" passe beaucoup plus de temps à répéter, laissant peu de temps libre, tout en considérant que leurs études nécessitaient également beaucoup de temps en dehors des heures de cours.

À la fin de 1964 le groupe peut profiter de séance d'enregistrement dans un studio où travaille un ami de Rick Wright. Quatre chansons y seront enregistrés; "I'm a King Bee" (écrite par Slim Harpo-1957) et trois chansons composés par Syd Barrett; "Double O Bo", "Butterfly" et "Lucy Leave". Une impression limitée de vinyle servira d'échantillon, donné à des organisateurs d'évènements.

À l'été de 1966, Nik Mason, en vacances à New-York, lit un article dans le East Village Other dans lequel il est question des nouveaux groupes de Londres et, ce qui apparaît possiblement comme étant la première fois en Amérique du Nord, le nom de "Pink Floyd Sound", adopté en Juin 965 avec l'abandon de "T-Set", y est mentionné.

C'est à l'été de 1966, que débute la mise en place des éléments qui feront que Pink Floyd deviendra un groupe reconnu, graduellement, mais non sans peine.

Pink Floyd Sound participe, le 13 Mars 1966, un Dimanche en après-midi, à la troisième édition du Giant Mystery Happening, baptisée "Trip" sur les affiches.  

C'est le 12 Juin 1966,
dans le cadre de spectacle au Marquee Club sous le thème de "Spontaneaous Underground" aussi nommé "Giant Mystery Happening" que Peter Jenner entend pour la première fois la musique de Pink Floyd Sound. Une fois leur prestation complétée, Jenner va à leur rencontre et leur lance "Hé, les gars, vous pourriez devenir plus grads que les Beatles". De fil enaiguille, Jenner et les membres du groupe finiront, en septembre 1966, par s'associer. Il avait auparavent lancé "DNA", une éqtiquette de disques. Au début ce dernier désirait que Pink FLoyd Sound, dont il n'aimait pas l'appellation "Sound", entre dans l'étiquette "DNA", mais le groupe en était à une étape où la nécessité d'un gérant s'avérait plus importante que le fait d'être sous une étiquette.

Il fût donc décidé que Peter Jenner et Andrew King, qui passa une partie de son adolescence chez la famille de Peter, serait responsable des affaires du groupe (Gérants). Andrew travaillait à temps plein pour le groupe alors que Peter conseillait ces derniers, s'occupant de son étiquette de disques (DNA), mais très vite rejoignit Andrew.

Ce sont également eux qui prendront charge des effets visuels, les fonds étant minime au sein du groupe. Les montages étaient somme toute relativement simple, mais constituaient, pour l'époque une innovation en matière de spectacle son et lumière, avec des projections de lumières, de diapos et autres. Déjà l'empreinte de Pink Floyd commence à faire sa place.

Les membre du groupe, s'associe alors avec leurs gérants, pour former la "Blackhill Enterprise", société de gérance de groupe rock. La société avait pignon sur rue au 32 Alexander Street. Ainsi, les membres du groupe, y vécurent sporadiquement. C'est à ce moment que June Child devient la secrétaire du groupe, voyant également à assister l'organisation des tournées et en étant même conductrice. À la même époque, Joe Gannon devient l'éclairagiste du groupe.

Durant cette période le groupe fait plusieurs présences à des spectacles. Étant de plus en plus connu par le milieu "underground" Londonnien, ils font leur entrée au UFO Club.

UFO Club hier et aujourd'hui

C'est en janvier 1967 qu'à lieu la première vrai session d'enregistrement au Studio Sound Techniques de Chelsea. Les 11 et 12 Janvier furent consacrés à l'enregistrement d'une bande sonore d'un film documentaire financé par la British Film Institute, et produit par Peter Whitehead, ami des membres du groupe. Il en sortira un l'enregistrement de Interstellar Overdrive, et paraîtra au court-métrage "Tonite Let's All Maker Love in London"

Le  29 Janvier on y enregistre Arnold Layne et Candy and A Currant Bun. Un film de promotion (vidéo clip) en sortira afin de faire connaître danvantage le groupe, et de contrer le fait que les émissions télévisées diffusaient principalement des clips Américain. C'est Derek Nice qui réalisera le film, entièrement tourné sur les côtes du Sussex.

Le 1ier Février le groupe signe chez EMI, faisant d'eux, maintenant, des professionnels.

C'est à la même période que Joe Boyd, producteur, doit quitter le groupe, avec l'entrée en scène de Bryan Morrisson. Ce dernier engage Pink Floyd pour un concert à l'Association des Architectes, et ce, simplement par le battage autour de Pink Floyd, sans même les avoir déjà entendu ou vu. Or, Bryan Morrisson prétendait être capable d'obtenir mieux que ce que offrait Polydor au groupe, et obtint un contrat avec EMI. Ces derniers préférait utiliser leur propre producteur, et ainsi Joe Boyd dû quitter le groupe. C'est alors qu'apparaît Norman Smith promu par EMI à titre de producteur, alors qu'il avait été l'ingénieur de son des Beatles. EMI offrait alors les frais de studios et 5,000 Livres au groupe.

Le groupe devant les studios EMI à la signature de leur contrat

La signature avec EMI et la sortie d'Arnold Layne en Mars 1967, marque l'histoire de Pink Floyd pour les années à venir. En 1967 Pink Floyd donnera plus ou moins 176 concerts, majoritairement devant un public dont le genre Pink Floyd ne correspondait pas à leurs goûts musicaux.

La signature avec EMI apporte au groupe une équipe complète de professionnel, à la production (Norman Smith), ingénieur du son (Peter Brown), stagiaire travaillant au montage des bandes, des équipements technologiques à la fine pointe, les équipements électroniques n'existant pas encore, et enfn, des instruments de toutes sortes disponibles. La présence de ces instruments et d'équipements contribuera à ce que deviendra la signature sonore de Pink Floyd.   

1967 marque la production du premier long jeu du groupe; The Piper at The Gates of Dawn (Le Joueur de Pipeau au Porte de L'Aube), sorti en août. C'est suivant la sortie de cet album, que les problèmes de drogue de Syd Barrett se font de plus en plus sentir. Des interventions sont faites auprès de son frère et de spécialistes. Il est alors décidé que les représentations prévues en Août seront repoussés, afin de permettre à Syd de prendre vancance à Formetera, une île au large de Ibiza, en Espagne, en compagnie du docteur Sam Hunt, Rick Wright et Roger Waters, ce dernier s'y trouvant déjà. Ce séjour ne règlera en rien la situation de Syd Barrett.

Peu de temps après Pink FLoyd entame sa première tournée aux États-Unis, non sans peine, obtenant leurs visas la veille de leur première représentation. Une tournée qui débute avec des instruments dépareillés, et un Syd Barrett quère mieux. La première représentation est prévue pour le 23 octobre 1967, mais ils ne quittent l'Angleterre que le 1ier novembre. Leur première représentation en territoire Nord-Américain aura lieu que le 4 novembre, au Winterland Auditorium de San Francisco en Califournie.

De retour en Angleterre le groupe se voit offrir une participation à la tournée Jimi Hendrix. Lors de l'une de leur prestation, celle du 3 décembre 1967 au Theater Royal de Nottingham, Syd Barrett est remplacé par Dave O'List, membre du groupe The Nice, également de la tournée.

Qui plus est, David Gilmour serait monté sur scène lors de le représentation du 2 décembre au The Dome de Brighton pour remplacer Syd Barrett.

C'est donc à partir de décembre 1967, que l'idée de se séparer de Syd Barrett atteint son paroxisme auprès des membres du groupe. La décision ne sera pas facile. Syd Barrett est d'abord un ami des membres du groupe, le principal auteur-compositeur, le guitariste et chanteur du groupe.

À la même époque une proposition sera faite à David Gilmour, ami de Roger Waters et de Syd Barrett à Cambridge, alors que le groupe donne un concert au Royal College of Art, le 6 décembre. C'est Nick Mason, qui le premier abordera David Gilmour alors présent au concert, et dont le groupe, The Flowers, venait de se dissoudre. Dans l'esprit des membres du groupe, David Gilmour, s'il se joignait au groupe, serait alors le cinquième membre du groupe. Syd Barrett était au fait de la venue de David Gilmour, mais le considérait comme un intrus, ce qui ne facilitera pas l'intégration. L'attitude de Syd Barrett commença alors à changer radicalement lors des concerts du début de l'année 1968.

En février 1968, dans le cadre d'un concert à Southampton, le groupe, en route pour aller chercher Syd Barrett, décida unanimement de ne pas l'emmener. Nick Mason dira dans son livre "Pink Floyd L'Histoire selon Nick Mason";

"Syd s'était montré si buté et si insupportable que nous n'en pouvions plus. Il était devenu un frein à notre désir de réussir; c'est la seule chose qui puisse expliquer notre conduite."


C'est à ce moment que Peter Jenner et Andrew King décide de poursuivre leurs routes avec Syd Barrett. Les membres du groupe restant se dissocie de la Blackhill Entreprise et concèdent leurs droits à perpétuité sur leurs activités passées. C'est Steve O'Rourke qui deviendra le gérant du groupe, sur les recommandations de Bryan Morrisson, celui là même qui avait fait entrer le groupe chez EMI. Le 6 avril 1968 l'annonce officielle du départ de Syd Barrett est faite. Le groupe omet cependant d'en aviser leur maison de disque (EMI), qui ne l'apprendront que plus tard. Ils n'en feront à peu près pas de cas.

Retourner au contenu | Retourner au menu