1972-1983 Consécration - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

1972-1983 Consécration

Pink Floyd > Histoire

Après avoir connu un succès croissant au cours des dernières années, par  une présence à tous les évènements leur offrant une tribune, la sortie d'albums de plus en plus mature et qui définissent l'empreinte Pink Floyd, de nombreuses tournées, 1972 marque sans contredit un tournant majeur dans l'histoire de Pink Floyd.

Au début de l'année 1972 les membres du groupe se rencontrent à la résidence de Nick Mason, pour discuter de l'ébauche de ce que serait le prochain album. Une liste de difficultés et de contraintes qui gâchaient la vie du groupe fût dressée. Cette liste faisait état des délais à respecter, la peur de l'avion, l'attrait de l'argent, la peur de la mort et autres. Roger Waters s'attaque donc à la construction des paroles de l'album à partir de cette liste.

Ils donneront pas moins de 96 représentations réparties durant l'année '72, un peu partout dans le monde (États-Unis, Japon, Australie etc...). Outre les tournées et le travail sur l'album The Dark Side of The Moon, le groupe  enregistrent l'album Obscured by Clouds (Dissimulé par les Nuages), qui constituent la bande sonore du film "La Vallée" de Barbet Schroeder. Il s'agit de la deuxième collaboration du groupe avec Schroeder, après celle du film "More". Les enregistrements ont lieu en France, au château d'Hérouville, au nord de Paris. En Octobre 1971, Pink Floyd avait tourné "live" un film réalisé par Adrian Mabec, "Pink Floyd - Live at Pompéii". Le film sort en Septembre 1972. L'enregistrement se fait dans l'amphithéatre, dominé par le Vésuve, dans l'ancienne citée d'Italie. Enfin du 22 au 26 Novembre, le groupe donne 5 représentations en France, accompagné des Ballets Roland Petit. Le groupe était sur une scène surélevée, alors que les danseurs étaient devant eux. L'exercice sera répété en début de 1973 avec 4 représentations en Janvier (2 représentation par jour sur 2 jours) et en Février, selon le même principe.

C'est le 17 février 1972 que fût joué pour la première fois un morceau de l'abum à venir The Dark Side of The Moon; Eclipse (Titré au début; A Piece For Assorted Lunatics-Une Pièce pour les Lunatiques Assortis), dans le cadre de 4 représentations données au Rainbow Theater de Londres.

Juin 1972 est consacré entièrement à l'enregistrement studio de l'album à venir, aux studios d'Abbey Road (EMI). Roger Waters eut alors l'idée d'incorporer des dialogues à l'album. Il ébauche une série de questions à propos de la folie, la violence et la mort. Chacune d'elles est inscrite sur un carton puis déposées à l'envers, sur un pupitre dans le studio 3. Toutes les personnes fréquentant les studios Abbey Road, pour quelques raisons que ce soient, sont invités à prendre un carton au hasard et à commenter sur la question qui s'y trouve, devant un micro. Plusieurs personnes se prête au jeu, dont Paul McCartney et son épouse Linda qui s'y trouve avec les Wings. Parmi toutes les réponses aux questions obtenues, c'est celle de Gerry O'Driscoll, concierge d'Abbey Road, qui est retenue et que l'on peut entendre à la fin de l'album, dans la fermeture de Éclipse. On l'entend dire;

"There is no dark side in the moon. Matter of fact, it's all dark"
"Il n'y a pas de face cachée à la lune. D'ailleurs elle est complètement noire"

Au final, l'album traitera de thème comme le travail (Breathe), l'argent (Money), la vieillesse (Time), la guerre (Us and Them), la folie (Brain Damage) et la mort (The Great Gig in the Sky).

C'est le 23 Mars 1973 que sort l'album The Dark Side of The Moon. Bizarrement, le lancement de presse de l'album se fera sans Pink Floyd, ces derniers considérant que les systèmes sonores en place pour le lancement n'étaient pas à la hauteur de ce que méritait l'album. Après quelques minutes d'écoute au lancement de presse, les participants semblaient plus ou moins impressionnés.

Quoi qu'il en soit, dès avril, l'album est déjà disque d'or en Angleterre et aux États-Unis. Malgré tout le succès que connait l'album, aucun enregistrement ou film n'a été fait lors des concerts. Il est parmi les albums les plus vendus de tout les temps avec plus de 45 millions d'exemplaires. Au Billboard 200, qui tient compte des 200 meilleurs ventes d'albums hebdomadaires, The Dark Side of The Moon, y restera 741 semaines (Plus de 14 ans) dont 591 semaines (11 ans) consécutives.

La tournée de The Dark Side of The Moon débute le 4 mars 1973, s'échelonnera jusqu'en Juin, et comptera
31 représentations, presque exclusivement en Amérique du Nord, si ce n'est que de 2 représentations en Angleterre en mai. 3 autres seront données en Octobre et novembre, en Allemagne, en Autriche et en Angletere. Le 12 mars Pink Floyd donne son unique représentation au Québec, au Forum de Montréal.

À l'automne de 1973, les membres du groupe entame le travail de préparation pour un nouvel album. La première idée qui leur vient est d'exploiter les sons domestiques (Scies, marteaux, vaiselles etc...). L'idée derrière ce projet était de produire un album sous le titre de "Household Object" (Objets Domestiques). Le projet tombe vite dans l'oubli.

En juin 1974 une nouvelle tournée se met en marche avec 27 représentations en juin, novembre et décembre. Elle est une suite à The Dark Side of The Moon, et une introduction de Wish You Were Here.

Le retour en studio ne se fera qu'en janvier 1975. À ce moment des différents sans réel importance surgirent entre les membres du groupe. Un premier morceau du nouvel album apparaît avec Shine On You Crazy Diamond, joué lors de répétition et de concerts en 1974, auquel Roger Waters y a ajouté des paroles. La tournée Wish You Were Here à lieu en avril et juin, le groupe effectue une tournée de 28 représentations aux États-Unis et au Canada.

Le 5 juin 1975, se produit un évène,ment bizarr, alors que alors que le groupe termine les sessions de mixage de l'album. David Gilmour célèbre son mariage avec son amie Américaine, Ginger, au studio, parce que le lendemain devait quitter pour une tournée Américaine. Le couple décide d'invite les gens présents à l'étage de dessous, pour une petite fête, après quelques prises vocales de Roger Waters au studio 3. Il y avait une atmosphère frénétique dans le studio et les prises étaient parfaites. Waters était derrière la vitre de la cabine des voix, effectuant les dernières retouches, laissant tomber des lignes, çà et là, faisant le nécessaire. John Leckie était dans la salle de contrôle, travaillant au bureau.

"Roger chantait et vérifiait les prises, derrière la vitre, et cette graisse, ce mec chauve est entré avec un sac de transport, vêtu d'un veil imperméable en vinyle blanc, et une brosse à dent dans sa poche. L'enregistrement a été arrêté and Roger à commencer à pointer du doigt au travers de la vitre, vers moi, je pense. J'ai pensé que peut-être qu'il ignorait que j'étais dans le bureau, et je lui ai dit;«C'est John Lecki, l'ingénieur. J'ai prend la relève pour un temps.» Et il m'a répondu «Non, qui est cet autre Anglais près de toi». J'ai regardé et je ne pouvais le croire, c'était Syd. La dernière fois que je l'ai vue, c'était lors des sessions d'enregistrement de l'album Barrett, j'étais ingénieur, et il était là, cette étrange personne. J'ai dit «Hey Syd, comment vas-tu?» Il a juste souri. Nous ne parlions pas"


Dans un premier temps, tous ceux présents, incluant Nick Mason et le directeur original de Pink Floyd, Peter jenner, assuamt que cet étrange visiteur, était un employé de EMI ou un représentant de la presse. Jenner mentionne;

" Je me promenais dans la salle de contrôle, regardant cette personne au regard un peu étrange, et m'assis au côté de Roger, qui se pencha et dit; «Savez-vous qui est ce gars?» Je lui dit que non. «Est-il un de vos amis?» «Pensez!» dit Roger. Je regardai, et tout à coup, çà m'est apparu. C'était Syd! Je regardai autour, et Roger avait des larmes aux yeux. Il était terriblement triste. Il y avait ce grand gras, chauve, personne folle que nous avions l'habitude de connaître et dont la chanson était tout le sujet, assis là, bien évidemment dans un autre monde.

Plus tard, à la réception des noces de David Gilmour, en-dssous, dans la cantine de EMI, Sya a bavardé avec les ex-collègeus, choqués, y compris Peter Jenner.

"Il était très bizarre, parce qu'il a continuer à se brosser les dents avec cette petite brosse à dents", a rappelé Jenner. "Je lui ai demandé ce qu'il lui arrivait, vous savez, ce qu'il avait fait, et il a juste souri. Il était ce que je dirais complètement cinglé... il était terriblement lamentable" Syd a expliqué plus tard, son apparence à Jenner en disant «J'ai un très grand frigo et il a beaucoup de côtelettes de porc à l'intérieur», avant de tout simplement disparaître dans la nuit."


Le lendemain Pink Floyd part vers Cleveland pour le début de leur tournée Américaine. Bien que sa présence plane encore comme un spectre au-dessus de Pink Floyd, aucun membre du groupe ne le reverra par la suite.

Photo prise a Abbey Road lors du passage de Syd Barrett

Nick Mason dira;

"Il avait l'air bien seul à présent. Sa conversation était décousue, dépourvue de sens, même si, soyons honnête, aucun de nous n'était particulièrement clair."

Le plus inusité de cette présence est le fait que l'album à venir, Wish You Were Here (J'aimerai Que tu Sois Ici) était un hommage à Syd Barrett, principalement la chanson Shine on You Crazy Diamond (Brille Sur toi Diamand Fou).

L'album paraît en septembre 1975.

C'est au cours de cette année (1975) que le groupe se porte acquéreur d'un immeuble, qui deviendra leur studio d'enregistrement, au 35 Britania Row. L'immeuble permettra également au groupe d'entreposer leur énorme matériel de tournée.

Suivant la sortie de Wish You Were Here, Pink Floyd ébauche l'album Animals (Animaux) qui sortira en janvier 1977. Une grande partie de ce que sera l'album était déjà composé. Dès 1974, lors de leur tournée d'automne au Royaume-Uni, le groupe jouait déjà Gotta Be Crazy (Il Doit Être Fou) qui deviendra Dogs (Chiens) et Raving And Drooling (Fou et Baveux) qui deviendra Sheep (Mouton). Roger Waters composera Pigs on The Wing (Cauchon En Vol) qui ouvre et ferme l'album.

Le thème Animals et les titres composants l'album se veut un reflet de l'Homme, au sein de l'humanité. Pigs (les Cauchons) représente la portion de l'humanité qui vit dans la luxure et l'oisivetée, Dogs (les Chiens) la partie dominante de l'humanité qui exercent le contrôle, et enfin Sheep (les Moutons) ceux qui suivent les autres sans broncher et qui n'ose élever la voix.

Cet album marque également l'entrée en scène du gonflable. Une tentative antérieur, avec l'album The Dark Side Of The Moon, ou une pyramide gonflable montée en 2 segments avait été créé, mais qui n'a jamais été utilisé pour cause de problème à la monter et à la maintenir de façon convenable. Pour la tournée un immense cauchon gonfable accompagnait le spectacle.

La tournée Animals - In The Flesh (Animaux - En Chair et en Os) débute le 23 janvier 1977. Elle s'échelonnera jusqu'en juillet et aura 55 représentations. Pour la première fois, Pink Floyd fait une tournée dans le but de promouvoir un album. Lors de cette tournée Pink Floyd donne une représentation au Stade olympique de Montréal le 6 juillet. Il s'agit de la dernière représenation de la tournée. Un groupe de fan à l'avant de la scène ne cesse de réclamer des titres. Écoeuré d'entendre ce groupe réclamer des titres, Roger Waters crache en direction du groupe de fan. Cet évènement sera le moteur du prochain album, The Wall (Le Mur) qui se veut comme une représentation d'un mur imaginaire qui sépare le public (fan) de ses idoles.

Chacun des membres du groupe passera l'année 1978 à la réalisation d'album solo ou encore à la production pour d'autres artistes de l'époque. Roger Waters quant à lui travaillait dans son studio à ébaucher des démos, en prévision d'un prochain album.

Retourner au contenu | Retourner au menu