Échoes: The Best of Pink Floyd Disque 1 - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

Échoes: The Best of Pink Floyd Disque 1

Discographie > Compilations

ECHOES - THE BEST OF PINK FLOYD
5 NOVEMBRE 2001
DISQUE 1

Cette compilation regroupe 26 titres sélectionnés par les membres de Pink Floyd, et chacun des morceaux s'enchaînent.

ASTRONOMY DOMINE
ASTRONOMIE DOMINE

Lime and limpid green, a second scene,
A fight between the blue you once knew.
Floating down, the sound resounds
Around the icy waters underground
Jupiter and Saturn Oberon Miranda and Titania
Neptune Titan Stars can frighten...

Blinding signs flap flicker flicker
flicker
Blam pow pow
Stairway scare Dan Dare who's there...

Lime and limpid green
The sound surrounds the icy waters under
Lime and limpid green
The sound surrounds the icy waters Underground

Vert tilleul limpide, une autre scène
Un combat entre la dépression que tu as connu autrefois
Flottant vers le bas, le son résonne
Autour des eaux glaciales souterrainne
Jupiter et Saturne, Oberon, Miranda et Titania
Neptune, Titan, les étoiles peuvent effrayer

Signaux aveuglants, battements clignotements, clignotements, clignotements
Bada bang bang
Les escaliers effraient Dan Dare qui est là

Vert tilleul limpide
Le son imprègne les eaux glaciales au-dessous
Vert tilleul limpide
Le son imprègne les eaux glaciales souterraines

SEE EMILY PLAY
REGARDE EMILIE JOUER
Le groupe l'interprète pour son premier passage à l'émission télévisée "Top of The Pops" le 6 juillet 1967. See Emily Play s'intitulait à l'origine  "Games For May" et fût écrite pour le festival "Games for May - Space Age relaxation for the climax of Spring" . Il s'agit d'un seul concert tenu le 12 mai 1967 au Queen Elizabeth Hall de Londres au cours duquel Pink Floyd y joue, et pour la première fois utilise des équipements quadraphoniques C'est à l'initiative de Norman Smith qu'elle sera retravaillée et deviendra See Emily Play.

Les slides de Barrett sont exécutés avec un briquet Zippo! Ce dernier dira;
"Nous n'aimions pas tellement "Arnold Layne", mais nous sommes plutôt contents d'Émily"
Il a toujours évoqué sa composition comme la matérialisation d'un rêve à la Coleridge,
"je dormais dans un bois, après un gala dans le Nord, lorsque je vis venir, à travers les arbres, une jeune fille qui criait et dansait, c'était "Émily".

Le nom d'Émily de la chanson ferait référence à une jeune femme bien réelle, Emily Young, fille de l'auteur aristocrate Wayland Young, surnommée "l'étudiante psychédélique" en raison de sa présence fréquente au club UFO.

En juin 2003, le quotidien anglais The Times a interviewé Emily Young, âgée de 51 ans, source d'inspiration de la chanson. ...

"Mon ami et moi avions l'habitude d'aller danser le vendredi soir, raconte-t-elle, et le groupe était ce truc appelé The Pink Floyd Sound. Je ne leur ai pas prêté beaucoup attention parce que j'étais occupée à danser et bavarder - il y avait une poignée de cinglés à Notting Hill à cette période, plein de poètes et de beatniks. Quelqu'un a écrit récemment une biographie de Syd Barrett et a dit que j'étais une fan et que j'étais là pour eux. Je dois dire que ce n'est pas vrai, j'ai à peine fait attention au groupe car j'étais plus intéressée par les poètes. Mais, apparemment, Syd m'aurait remarquée et pour une quelconque raison, il a décidé d'écrire cette chanson. Peut-être avons-nous partagé un joint, mais ce n'est quand même pas une chanson d'amour".

Radio London, qui a interdit la radio diffusion d'Arnold Layne auparavent, place See Emily Play en tête de sa liste. Le titre se vend si bien que Pink Floyd apparait trois semaines d'affilée à l'émission Top of The Pops.

Ce fût l'un des titres favoris de Rick Wright, et même de David Gilmour qui n'y a pas participé. Ce dernier garde par ailleurs un souvenir amer des séances d'enregistrements de la chanson, alors qu'il rend visite au groupe en simple curieux, et qu'il constate avec tristesse que son copain Syd Barrett, l'oeil vide, ne le reconnaît pas.

See Emily Play est depuis apparue sur les compilations Relics (1971), Works (1983), Shine On (1992), Echoes: The Best of Pink Floyd (2001). Elle a également été incluse dans la réédition commémorant le quarantième anniversaire de The Piper at the Gates of Dawn, en 2007. Quelques mesures de la chanson ont été reprises par Rick Wright, à la fin du morceau Shine on You Crazy Diamond, sur l'album Wish You Were Here (1975), dont un des thèmes centraux est Syd Barrett.

David Bowie en fait une reprise en 1973 dans son album Pin Ups.

Emily tries but misundestands
She's only inclined yo borrow somebodys
dream 'till tomorrow

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Soon after dark Emily cries
She's gazing at trees in sorrow
Hardly a sound 'till tomorrow

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Put on a gown that touches the ground
Float on a river for ever and ever
Emily

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Émilie essaie mais ne comprend pas
Elle a tendance à emprunter les rêves des autres
jusqu'au lendemain

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

Peu après la nuit Émilie pleure
Elle regarde à travers les arbres en pleurs
À peine un son jusqu'au lendemain

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

Elle mets une robe qui touche le sol
Flottant sur une rivière pour toujours et à jamais, Émilie, Emilie

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

THE HAPPIEST DAYS OF OUR LIVES
NOS PLUS BELLES ANNEES

"You! Yes, you , stand still laddy!"

When we grew up and went to school
There were certain teachers who would
Hurt the children anyway they could
By pouring their derision
Upon anything we did
And exposing every weakness
However carefully hidden by the kids

But in the town it was well known
When they got home at night, their fat
And psychopathic wives would thrash them
Within inches of their lives

« Toi! Oui, toi , tiens- toi droit mon garçon! »

Quand nous avons grandi et sommes allés à l’école,
Il y avait certains professeurs qui voulaient
Blesser les enfants par tous les moyens possibles
En tournant en dérision
Tout ce que nous faisions
Soulignant chaque faiblesse
Que les gamins s'efforçaient pourtant de cacher

Mais en ville, il était bien connu
Qu'en rentrant chez eux le soir, leurs grosses
Epouses névrosées les harcelaient
Jusque dans les moindres détails de leur vie.

ANOTHER BRICK IN THE WALL Part 2
UNE AUTRE BRIQUE DANS LE MUR 2ieme Partie

We don't need no education
We don't need no thought control
No dark sarcasm in the classroom
Teacher leave them kids alone
Hey teacher, leave the kids alone

All in all it's just another brick in the wall
All in all you're just another brick in the wall


We don't need no education
We don't need no thought control
No dark sarcasm in the classroom
Teacher leave the kids alone
Hey teacher leave us kids alone !

All in all you're just another brick in the wall
All in all you're just another brick in the wall


"Wrong, Do it again!"
"If you don't eat yer meat, you can't have any pudding.
How can you have any pudding
if you don't eat yer meat ?"
"You! Yes, you behind the bikesheds, stand still laddy !"

Nous n'avons pas besoin d'éducation
Nous n'avons pas besoin que l'on contrôle nos pensées
Assez de ces sombres sarcasmes en classe
Professeurs, laissez les enfants tranquilles
Hé ! les profs ! fouttez la paix aux enfants !

Tout compte fait ce n'était juste qu'une brique dans le mur
Tout compte fait ce n'était juste que des briques dans le mur

Nous n'avons pas besoin d'éducation
Nous n'avons pas besoin que l'on contrôle de nos pensées
Assez de ces sombres sarcasmes en classe
Professeurs, laissez les enfants tranquilles
Hé professeur ! laisse nous tranquilles !

Tout compte fait ce n'était juste qu'une brique dans le mur
Tout compte fait ce n'était juste que des briques dans le mur

" Faux, Recommence encore!"
"Si tu ne manges pas ta viande tu n'aura pas de dessert"
"Comment pourrais-tu avoir un dessert
si tu ne manges pas ta viande?"
"Toi ! Oui toi derrière les parkings à vélos, tiens toi droit!"

ECHOES
ECHOS

L'ouverture se rapproche du son d'un sonar créé par une note jouée au piano et passée dans un Leslie cabinet.

Overhead the albatros hangs motionless upon the air
And deep beneath the rolling waves
In labyrinths of coral caves
The echo of a distant tide
Comes willowing across the sand
And everything is green and submarine

And no one showed us to the land
And no one knows the wheres or why
But something stirs and something tries
And starts to climb towards the light

Strangers passing in the street
By chance two separate glances meet
And I am you and what I see is me
And do I take you by the hand
And lead you through the land
And help me understand the best I can

And no-one calls us to move on
And no-one forces down our eyes
And no-one speaks and no-one tries
And no-one flies around the sun

Cloudless everyday you fall upon my waking eyes
Inviting and inciting me to rise
And through the window in the wall
Come streaming in on sunlight wings
A million bright ambassadors of morning

And no-one sings me lullabies
And no-one makes me close my eyes
And so I throw the windows wide
And call to you across the sky

Au-dessus l'albatros s'accroche immobile sur les airs
Et au creux des vagues déferlantes,
Dans les labyrinthes des récifs de coraux,
L'écho d'une marée lointaine
Vient résonner à travers le sable
Et tout est vert et sous-marin

Et personne ne nous a montré ce royaume
Et personne ne sait l'endroit ou pourquoi
Mais quelques choses remuent et quelques choses s'agitent
Et amorcent son ascension vers la lumière

Des étrangers passent dans la rue
Par chance, deux regards distincts se croisent
Et je suis toi et ce qe je vois est moi.
Et devrais-je te prendre par la main
Et te guider à travers le royaume
Et m'aider à comprendre de mon mieux.

Et personne ne nous demande de partir
Et personne ne nous force à baisser les yeux
Et personne ne parlent et parsonne n'essaient
Et personne ne volent autour du soleil

Chaque jour sans nuage tu retombes vers mes yeux éveillés
M'invitant et m'incitant à me lever
Et à travers la fenêtre dans le mur
Viennent entrant sur les ailes de la lumière
Un million d'ambassadeurs radieux du matin

Et personne ne me chantent de berceuses.
Et personne ne me fait fermer les yeux.
et alors j'ouvre grand la fenêtre
Et je t'appelle par delà le ciel.

HEY YOU
HE TOI

Hey you, out there in the cold
Getting lonely, getting old
Can you feel me ?
Hey you, standing in the aisles
With itchy feet and fading smiles
Can you feel me ?
Hey you, don't help them to bury the light
Don't give in without a fight

Hey you, out there on your own
Sitting naked by the phone
Would you touch me ?
Hey you, with your ear against the wall
Waiting for someone to call out
Would you touch me ?
Hey you, would you help me to carry the stone
Open your heart, I'm coming home

But it was only fantasy
The wall was too high, as you can see
No matter how he tried he could not break free
And the worms ate into his brain

Hey you, out there on the road
Always doing what you're told
Can you help me ?
Hey you, out there beyond the wall
Breaking bottles in the hall
Can you help me ?
Hey you, don't tell me there's no hope at all
Together we stand, divided we fall

Hé toi, là bas dans le froid
En train de t'isoler, de devenir vieux
Peux-tu me comprendre?
Hé toi, debout dans les couloirs
Avec des fourmis dans les pieds et de fades sourires
Peux-tu me comprendre?
Hé toi, ne les aide pas à éteindre la lumière
N'abandonne pas sans combattre

Hé toi, là bas livré à toi même
Assis nu à coté du téléphone
Voudrais-tu me toucher?
Hé toi, avec ton oreille collée au mur
En train d'attendre que quelqu'un t'appelle
Me toucherais-tu?
Hé toi, m'aiderai-tu à porter cette pierre?
Ouvre ton coeur, je rentre à la maison

Mais tout n'était qu'illusion
Le mur était trop haut comme tu peux le voir
Il a eu beau essayer, il ne pouvait pas s'échapper
Et les vers lui ont dévoré son cerveau.

Hé toi, là bas sur la route
Toujours en train de faire ce qu'on te dit
Peux-tu m'aider?
Hé toi, là bas derrière le mur
En train de casser des bouteilles dans le hall
Peux-tu m'aider?
Hé toi, ne me dit pas qu'il n'y a plus aucun espoir
Ensemble on tient bon, divisés on court à notre perte.

MAROONED
ABANDONNER

Instrumental

THE GREAT GIG IN THE SKY
LE GRAND CONCERT DANS LE CIEL

Les membres du groupe demande à Clare Torry d'improviser un chant en pensant à la mort. Au sortir de l'enregistrement, elle s'excuse auprès des membres du groupe, qui sont impressionnés de sa prestation faite en une seule prise, qui sera celle de l'album.

"And I am not frightened of dying.
Any time will do, I don't mind."

" Why should I be frightened of dying?
See no reason for it,.
You've gotta go sometine."
Jerry Driscoll

" I never said I was frightened of dying."
Inconnu

"Et je ne suis pas effrayé par la mort.
Qu'elle vienne n'importe quand, je m'en fous."

" Pourquoi devrais-je avoir peur de la mort?
Je n'vois pas pourquoi,
Un jour ou l'autre il faut bien partir."

Jerry Driscoll

"Je n'ai jamais dit que j'étais effrayé par la mort. "

Inconnu

SET THE CONTROLS FOR THE HEART OF THE SUN
METS LEs CONTROLES VERS LE COEUR DU SOLEIL
Elle est écrite par Roger Waters, à partir d'un recueil de poésies chinois de la dynastie Tang.
Le groupe l'interpréta en concert dès 1967, et jusqu'en 1973. Elle figure dans le disque live du double album Ummagumma, ainsi que dans le film Pink Floyd: Live at Pompeii. Roger Waters la reprise lors de ses tournées en solo, dans une version totalement revue sur le plan des arrangements, guitare et saxophone.

Little by little the night turns around
Counting the leaves which tremble at dawn
Lotuses lean on each other in yearning
Under the eaves the swallow is resting

Set the controls for the heart of the sun
Over the mountain watching the watcher
Breaking the darkness waking the grapevine
One inch of love is one inch of shadow
Love is the shadow that ripens the wine

Set the controls for the heart of the sun
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...

Witness the man who raves at the wall
Making the shape of his question to heaven
Whether the sun will fall in the evening
Will he remember the lesson of giving?

Set the controls for the heart of the sun
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...
The heart of the sun ...

Peu à peu la nuit tombe
Comptant les feuilles qui tremblent à l'aube
Les lotus s'inclinent l'un vers l'autre avec tendresse
Sous l'avancée du toit l'hirondelle se repose

Mets les contrôles vers le cœur du soleil
Au-dessus de la montagne observant le guetteur
Brisant l'obscurité réveillant la vigne
Une pincée d'amour est une pincée d'obscurité
L'amour est l'obscurité qui fait mûrir le vin

Mets le cap vers le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil

Sois témoin de l'homme qui délire contre le mur
Formulant sa question au ciel
Si le soleil tombera ce soir
Se rappellera-t-il la leçon de générosité?

Mets le cap vers le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil
Le cœur du soleil

MONEY
L'ARGENT

Money, get away
Get a good job with more pay and you're O.K.
Money, it's a gas
Grab that cash with both hands and make a stash
New car, caviar, four star daydream,
Think I´ll buy me a football team

Money, get back
I'm all right Jack, keep your hands off my stack.
Money, it's a hit
Don't give me that do goody good bullshit
I'm in the hi-fidelity first class travelling set

And I think I need a lear jet

Money, it's a crime
Share it fairly, but don't take a slice of my pie

Money, so they say
Is the root of all evil today
But if you ask for a rise, it's no surprise

That they're giving none away

"Ha Ha! I was in the right!"
Peter Watts

"Yes, absolutely in the right!"

Chris Adamson

"I certainly was in the right!"
Jerry Driscoll

"Yes definitely I'm right.
That geezer's cruising for a bruising!"
Patricia Watts

"Why does anyone do anything?"
"Yeah!"
"Why does anyone do anything?"
Jerry Driscoll

"I don't know, I was really drunk at the time."
Henry McCulloch

"I was just telling him, he couldn't get into number two.
He was asking why he couldn't come up on freely (eleven ?)
After I yelling and screaming
And telling him why he wasn't coming up on freely (eleven ?)
It came to a heavy blow, which sorted the matter out. "
Chris Adamson

"Yeah!"
Inconnu

"I don't know, I was really drunk at the time. "
Henry McCulloch

Argent, va t-en
Trouve un bon travail plus payant et tu seras bien
L'argent, c'est marrant.
Prends cet argent à deux mains et planque-le
Nouvelle voiture, caviar, journée de rêve quatre étoiles
Imaginez, je pourrais bien m'acheter un club de foot

Argent, Revient
Je vais bien Jack, garde tes mains à distance de ma pile
L'argent, c'est le succès
Ne pas donne pas celà à faire ces conneries de bon chic
Je suis en mode haute fidélité voyageant en service première classe
Et je pense avoir besoin d'un jet privé

L'argent, c'est un crime.
Partage le équitablement mais ne prend pas une pointe de ma tarte
L'argent, à ce qu'on dit,
Est la racine de tous les maux d'aujourd'hui
Mais si tu questionnes pour une augmentation, il n'est pas étonnant
Qu'ils soient partant d'aucune générosité

"Ha! Ha! J'avais raison! "
Peter Watts

"Oui, absolument dans le vrai!"
Chris Adamson

"J'étais certainement dans le vrai!"
Jerry Driscoll

"Oui définitivement dans le vrai
Ce vieux schnock maraudait pour porter un coup!"
Patricia Watts

"Pourquoi chacun fait-il n'importe quoi?"
"Ouais!"
"Pourquoi chacun fait-il n'importe quoi?"
Jerry Driscoll

"Je ne sais pas, j'étais vraiement ivre à ce moment-là"
Henry McCulloch

"Je lui disais justement qu'il ne pouvait pas monter dans le numéro deux
Il a demandé pourquoi il ne pouvait pas monter gratuitement
Après que j'ai hurler et crier
Et lui ait dit pourquoi il ne pouvait pas entrer gratuitement
Elle est revenu à grand coup, en quelque sorte réglé la question
Chris Adamson

"Ouais!"
Inconnu

"Je ne sais pas, j'étais vraiement ivre à ce moment-là"
Henry McCulloch

KEEP TALKING
CONTINUE DE PARLER

"For millions of years
Mankind lived just like the animals
Then something happened
Which unleashed the power of our imagination
We learned to talk”


There's a silence surrounding me
I can't seem to think straight
I'll sit in the corner
No one can bother me
I think I should speak now
(Choristes)
Why won't you talk to me
I can't seem to speak now
(Choristes)
You never talk to me
My words won't come out right
(Choristes)
What are you thinking
I feel like I'm drowning
(Choristes)
What are you feeling
I'm feeling weak now
(Choristes)
Why won't you talk to me
But I can't show my weakness
(Choristes)
You never talk to me
I sometimes wonder
(Choristes)
What are you thinking
Where do we go from here
(Choristes)
What are you feeling

"It doesn't have to be like this
All we need to do is make sure we keep talking”

Why won't you talk to me
(Choristes)
I feel like I'm drowning
You never talk to me
(Choristes)
You know I can't breathe now
What are you thinking
(Choristes)
We're going nowhere
What are you feeling
(Choristes)
We're going nowhere
Why won't you talk to me
You never talk to me
What are you thinking
Where do we go from here

"It doesn't have to be like this
All we need to do is make sure we keep talking”

(1) "Pendant des millions d'années
L'humanité vivait comme des animaux
Puis quelque choses s'est passé
Qui a libéré le pouvoir de notre imagination
Nous avons appris à parler"


Il y a le silence autour de moi
Je n'arrive pas à me concentrer
Je vais m'asseoir dans un coin
Personne ne peut me déranger
Je pense que je devrais parler maintenant
(Choristes)
Pourquoi ne me parles tu pas?

Je n'arrive pas à parler maintenant
(Choristes)
Tu ne me parles jamais

Mes mots ne me viennent pas
(Choristes)
A quoi penses-tu?

J'ai l'impression de me noyer
(Choristes)
Que ressens-tu?
Je me sens faible maintenant
(Choristes)
Pourquoi ne me parles tu pas?

Mais je ne peux montrer ma faiblesse
(Choristes)
Tu ne me parles jamais

Je me demande parfois
(Choristes)
A quoi penses-tu?
Où irons-nous à partir d'ici?
(Choristes)
Que ressens-tu?

"Il n'a pas à être comme ça
Tout ce que nous devons faire c'est de s'assurer de continuer de parler"


Pourquoi ne me parles-tu pas?
(Choristes)
J'ai l'impression de me noyer
Tu ne me parles jamais
(Choristes)
Tu sais que je ne peux plus respirer maintenant

A quoi penses-tu?
(Choristes)
Nous n'allons nulle part
Que ressens-tu?
(Choristes)
Nous n'allons nulle part
Pourquoi ne me parles-tu pas?
Tu ne me parles jamais
A quoi penses-tu?
Où irons-nous à partir d'ici?

"Il ne devrait pas en être ainsi
Tout ce que nous devons faire c'est de s'assurer que nous continuons de parler"


(1) Phrases prononcées par Stephen Hawkins

SHEEP
MOUTON

Harmlessly passing your time in the grassland away
Only dimly aware of a certain unease in the air
You better watch out
There may be dogs about
I've looked over Jordan and I have seen
Things are not what they seem

What do you get for pretending the danger's not real
Meek and obedient you follow the leader
Down well-trodden corridors into the valley of steel
What a surprise!
A look of terminal shock in your eyes
Now things are really what they seem
No, this is no bad dream

The Lord is my shepherd, I shall not want
He makes me down to lie
Through pastures green
He leadeth me by the silent waters
With bright knives he releaseth my soul

He maketh me to hang on hooks in high places
He converteth me to lamb cutlets
For lo, he hath great power, and great hunger
When cometh the day we lowly ones
Through quiet reflection and great dedication
Master the art of karate
Lo, we shall rise up
And then we'll make the bugger's eyes water

Bleating and babbling I fell on his neck with a scream
Wave upon wave of demented avengers
March cheerfully out of obscurity into the dream

Have you heard the news ?
The dogs are dead
You better stay home
And do as you're told
Get out of the road
If you want to grow old

Tu passes gentiment ton temps dans les prés,
Vaguement conscient du malaise qui plane.
Tu devrais faire gaffe :
Il se peut qu'il y ait des chiens dans le coin.
J'ai regardé par-delà le Jourdain, et j'ai vu
Que les apparences sont parfois trompeuses.

Qu'est ce que ça t'apporte de faire fi du danger?
Fidèle et soumis, tu suis le chef
Jusqu'aux sentiers achalandés de la vallée d'acier.
Quelle surprise!
La stupeur se lit dans tes yeux.
Maintenant tout est réel.
Non, ce n'est pas un cauchemar.

Le Seigneur est mon berger, je ne saurais y manquer.
Il me laisse me reposer
dans le vert pâturages
Il me conduit vers les eaux silencieuses
De ses couteaux de lumière, il libèrera mon âme.

Il m'a fait pendre à des crochets, bien haut.
Il m'a transformé en côtelettes d'agneau.
Pour sûr, son pouvoir est immense et il a grande faim.
Quand viendra le jour où nous, les modestes,
Par muette réflexion et grand dévouement,
Nous aurons appris l'art du karaté,
Voyez, nous nous soulèverons,
Et ensuite nous ferons pleurer les faibles.

Bavardant et débitant ses bétises je l'ai assomé en hurlant
Flots apres flots les vengeurs fous
Sortent gaiement de l'obscurité pour entrer dans le rêve.

As-tu entendu les nouvelles?
Les chiens sont morts.
Tu ferais mieux de rester chez toi
Et faire comme on t'a dit.
Sors de la route
Si tu veux vivre vieux.

SORROW
CHAGRIN

The sweet smell of a great sorrow lies over the land
Plumes of smoke rise and merge into the leaden sky

A man lies and dreams of green fields and rivers

But awakes to a morning with no reason for waking

He's haunted by the memory of a lost paradise
In his youth or a dream, he can't be precise

He's chained forever to a world that ‘s departed
It's not enough, it's not enough

His blood has frozen and curdled with fright
His knees have trembled & given way in the night
His hand has weakened at the moment of truth
His step has faltered

One world, one soul
Time pass, the river roll

And he talks to the river of lost love and dedication
And silent replies that swirl invitation
Flow dark and troubled to an oily sea
A grim intimation of what is to be

There's an unceasing wind that blows through this night
And there's dust in my eyes, that blinds my sight
And silence that speaks so much louder than words
Of promises broken

Le doux parfum d'un grand chagrin traverse la terre
Des panaches de fumée s'élèvent et se fondent dans un ciel de plomb
Un homme est allongé et rêve de champs verdoyants et de rivières
Mais se réveille au matin sans raison de se lever

Il est hanté par la mémoire d'un paradis perdu
Dans sa jeunesse ou dans un rêve, il ne peut être plus précis
Il est enchaîné pour toujours à un monde disparu
Ça ne suffit pas, ça ne suffit pas

Son sang s'est glacé et s'est figé avec frayeur
Ses genoux ont tremblé et ont cédé pendant la nuit
Sa main s'est affaiblie au moment de vérité
Sa démarche est chancelante

Un monde, une âme
Temps passé, la rivière coule

Et il parle à la rivière, de l'amour et du dévouement perdus
Et le silence répond cette invitation turbulante
Coulant, sombre et trouble vers une mer huileuse
Une sinistre annonce de ce qui doit être

Il y a un vent incessant qui souffle à travers la nuit
Et la poussière dans mes yeux, qui m'aveugle
Et ce silence qui parle tellement plus fort que les mots
De promesses non tenues


Retourner au contenu | Retourner au menu