Échoes: The Best of Pink Floyd Disque 2 - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

Échoes: The Best of Pink Floyd Disque 2

Discographie > Compilations

ECHOES - THE BEST OF PINK FLOYD
5 NOVEMBRE 2001
DISQUE 2

SHINE ON YOU CRAZY DIAMOND
BRILLE SUR TOI DIAMANT FOU
Partie 1 A 7

Cette chanson se compose de 9 parties.
Les initiales de SYD s'y rerouve à l'intérieur du titre "Shine on You crazy Diamond"
L'appelation DIAMOND ferait référence au titre d'une chanson des Beatles "Lucy in the Sky with Diamonds" et ferait référence à la consommation de LSD de Barrett.
Enfin des paroles tel que; "Remember when you were young? / You shone like the sun" (Souviens-toi quand tu étais jeune / Tu brillais comme le soleil), est la façon du groupe de souligner l'estime qu'ils ont envers Syd Barrett.

Remember when you were young
You shone like the sun
Shine on you crazy diamond

Now there's a look in your eyes
Like black holes in the sky
Shine on you crazy diamond

You were caught in the cross fire
Of childhood and stardom
Blown on the steel breeze
Come on you target for faraway laughter
Come on you stranger, you legend, you martyr, and shine!

You reached for the secret too soon
You cried for the moon
Shine on you crazy diamond

Threatened by shadows at night
And exposed in the light
Shine on you crazy diamond

Well you wore out your welcome
With random precision
Rode on the steel breeze
Come on you raver, you seer of visions
Come on you painter, you piper, you prisoner, and shine!

Rappelle toi quand tu étais jeune
Tu brillais comme le soleil
Brille sur toi diamant fou

Il ya maintenant un regard dans tes yeux
Comme les trous noirs dans le ciel
Brille sur toi diamant fou

Tu as été pris dans un feu croisé
De l'enfance et la célébritée
Soufflé sur une brise d'acier
Allez-toi, cible pour des rires lointains
Allez-toi l'étranger, toi légende, toi martyre, et brille!

Tu as atteint le secret trop tôt
Tu as crié à la lune
Brille sur toi diamant fou

Menacé par les ombres de la nuit
Et exposé dans la lumière
Brille sur toi diamant fou

Bien tu as épuisé ton accueil
Avec une précision aléatoire
Chevauche sur une brise d'acier
Allez-toi fêtard, toi prophète de visions
Allez-toi peintre, toi joueur de pipeau, toi prisonnier, brille!

Nobody knows where you are
How near or how far
Shine on you crazy diamond

Pile on many more layers
And I'll be joining you there
Shine on you crazy diamond

And we'll bask in the shadow
Of yesterday's triumph
Sail on the steel breeze
Come on you boy child, you winner and loser
Come on you miner for truth and delusion, and shine

Personne ne sait où tu es
Si tu es loin, si tu es proche
Brille sur toi diamant fou

Empile encore plus de couches
Et je te rejoindrai
Brille sur toi diamant fou

Et nous nous laisserons caresser par les ombres
De succès d'autefois
Et nous naviguerons sur la brise d'acier
Allez! toi, le gamin, toi, le gagneur et le perdant
Allez! toi, le chercheur de vérité et du délire, brille!

TIME
LE TEMPS

Je me rappelle qu'étant jeune, nous disions que les sons d'horloges et de déclenchements de sonneries d'alarmes, incluaient celui du "Big Ben" de Londres. Évidemment il ne s'y retrouve pas. Chacun des sons a été enregistrés séparément puis mis sur bande.
Bien que je me permette d'en douter, la première phrase du 3ième couplet se réfèrerait à l'Ancien Testament, les livres poétiques, le Prédicateur Chapitre 1:5 ;  
"Et le soleil se lève, et le soleil se couche, et il se hâte vers son lieu où il se lève"
"And you run, and you run, catch up with the sun, but it's sinking"


Ticking away the moments that make up a dull day
You fritter and waste the hours in an off hand way
Kicking around on a piece of ground in your home town
Waiting for someone or something to show you the way


Tired of lying in the sunshine, staying home to watch the rain
You are young and life is long and there is time to kill today

And then one day you find, ten years have got behind you
No one told you when to run, you missed the starting gun


And you run and you run to catch up with the sun,
but it's sinking
And racing around to come up behind you again
The sun is the same in a relative way, but you're older

Shorter of breath and one day closer to death

Every year is getting shorter, never seem to find the time

Plans that either come to nought,
or half a page of scribbled lines
Hanging on in quiet desperation is the English way
The time is gone the song is over,
Thought I'd something more to say

S'écoulant les moments réconcilient les jours ennuyeux
Tu gaspilles et perd les heures de façon désinvolte
Traînant sur une parcelle de terre dans ta ville natale
Attendant que quelqu'un ou quelque chose te montre la voie

Fatiguer de mentir au soleil, restant à la maison à regarder la pluie.
Tu es jeune et la vie est longue et voilà qu'il y a du temps à tuer.
Et alors un jour tu constates, dix années sont derrière toi
Personne ne t'a dit quand courir, tu as manqué le coup de départ

Et tu cours et tu cours à rattraper le soleil, mais il sombre

Et faisant la course autour pour se lever derrière toi encore
Le soleil est le même de manière relative, mais tu es plus vieux
À bout de souffle et un jour plus près de la mort.

Chaque année devient plus courte, semblant jamais trouver le temps
Les plans de l'un et l'autre n'aboutiront à rien,
ou moitié de page de lignes gribouillis
S'accrocher à un doux désespoir est une manière Anglaise.
Le temps est révolu, la chanson est terminée
Je pensais que j'aurais quelque chose de plus à dire

THE FLETCHER MEMORIAL HOME
LA MAISON COMMEMORATIVE DES FLETCHER

Take all your overgrown infants away somewhere
And build them a home
A little place of their own
The Fletcher memorial
Home for incurable tyrants and kings

And they can appear to themselves every day
On closed circuit t.v.
To make sure they're still real
It's the only connection they feel
"Ladies and gentlemen, please welcome
Reagan and Haig
Mr. Begin and friend Mrs. Thatcher and Paisley
"Hello Maggie!"
Mr. Brezhnev and party
"Scusi dov’è il bar?"
The ghost of McCarthy
The memories of Nixon
"Who’s the bald chap?"
"Good-bye!"


And now adding colour a group of anonymous latin-
American meat packing glitterati"


Did they expect us to treat them with any respect?

They can polish their medals and sharpen their smiles
And amuse themselves playing games for a while
Boom boom, bang bang lie down you're dead

Safe in the permanent gaze of a cold glass eye
With their favourite toys
They'll be good girls and boys
In the fletcher memorial home for colonial
Wasters of life and limb

Is everyone in?
Are you having a nice time?
Now the final solution can be applied

Prends tous tes enfants envahissants quelque part
Et construit leur une résidence
Un petit endroit à eux
La maison commémorative des Fletcher
Acceuil pour les tyrans et les rois incurables

Et s'ils peuvent apparaître à eux-mêmes tous les jours
Sur un circuit fermé de télévision
Pour être sûr qu'ils sont toujours réels
C'est le seul lien qui les touchent
"Mesdames et Messieurs, acceuillez s'il vous plaît
Reagan et Haig
M. Begin et ses amis Mme Tatcher et Paisley
"Bonjour Maggie"
M. Brezhnev et compagnie
"Pardon, où est le bar?"
Le fantôme de McCarthy
Les souvenirs de Nixon
"Qui est ce mec chauve?"
"Au revoir!"


Et maintenant, ajoutant de la couleur, un groupe d'emballeurs de viandes anonymes Latino-américain scintillants"

Est-ce-qu'ils attendent de nous qu'on les traitent avec respect?
Ils peuvent astiquer leurs médailles et aiguiser leurs sourires
Et s'amuser en jouant à des jeux pour un certain temps
Boum boum, bang bang à terre tu es mort

À l'abri sous le regard fixe d'un oeil de verre froid
Avec leurs jouets préférés
Ils seront de bonnes filles et de bons garçons
Dans la maison commémorative des Fletcher pour colonies
Gaspilleurs de vie et de membres

Est-ce-que tout le monde est là?
Passez-vous un bon moment?
Maintenant la solution finale peut-être appliquée.

COMFORTABLY NUMB
CONFORTABLEMENT ENGOURDI

Hello
Is there anybody in there ?
Just nod if you can hear me
Is there anyone at home ?
Come on now
I hear you're feeling down
I can ease your pain
Get you on your feet again
Relax
I'll need some information first
Just the basic facts
Can you show me where it hurts

There is no pain, you are receding
A distant ship smoke on the horizon
You are only coming through in waves
Your lips move but I can't hear what you're saying
When I was a child I had a fever
My hands felt just like two balloons
Now I've got that feeling once again
I can't explain, you would not understand
This is not how I am
I have become comfortably numb

O.K.
Just a little pinprick
There'll be no more aaaaah !
But you may feel a little sick
Can you stand up ?
I do believe it's working, good
That'll keep you going through the show
Come on it's time to go

There is no pain, you are receding
A distant ship smoke on the horizon
You are only coming through in waves
Your lips move but I can't hear what you're saying
When I was a child
I caught a fleeting glimpse
Out of the corner of my eye
I turned to look but it was gone
I cannot put my finger on it now
The child is grown
The dream is gone
And I have become
Comfortably numb

Allô,
Il y a quelqu'un là-dedans?
Hoche la tête si tu m'entends
Il y a quelqu'un à la maison?
Viens ici maintenant,
J'ai entendu dire que tu ne vas pas bien
Je peux soulager ta douleur
Et te remettre sur pieds
Détends toi,
Il me faut d'abord quelques renseignements
Juste les symptômes de base
Peux-tu me montrer où ça fait mal ?

Je ne souffres pas, tu débloques
Un bateau au loin fait de la fumée
Tes paroles n'arrivent que par vagues
Tes lèvres remuent, mais je n'entends pas ce que tu dis
Quand j'étais enfant j'ai eu une fièvre
Mes mains étaient gonflées comme deux ballons
Maintenant j'ai encoreune fois cette sensation
Je ne peux pas l'expliquer, et puis tu ne comprendrai pas
Ce n'est pas comment je suis
Je suis devenu confortablement engourdi

Ok,
Juste une petit piqûre
Il n'y aura plus de aaaaah!
Mais il est possible que tu te sentes un peu malade
Peux-tu te lever?
Je crois vraiment que ça fera bien le travail
Ça te permettra de tenir jusqu'à la fin du spectacle
Viens il est temps d'y aller

Je ne souffres pas, tu débloques
Un bateau au loin fait de la fumée
Tes paroles n'arrivent que par vagues
Tes lèvres remuent, mais je n'entends pas ce que tu dis
Quand j'étais enfant
Une vision m'a traversé l'esprit
Du coin de l'oeil
Je me suis retourné pou voir, mais elle avait disparu
Je n'arrive pas à mettre la doigt dessus maintenant
L'enfant a grandi,
Le rêve est parti
Et je suis devenu
Confortablement engourdi.

WHEN THE TIGER BROKE FREE
QUAND LES TIGRES FURENT LACHES

It was just before dawn
One miserable morning in black ‘forty-four
When the forward commander
Was told to sit tight
When he asked that his men be withdrawn
And the Generals gave thanks
As the other ranks held back
The enemy tanks for a while
And the Anzio bridgehead
Was held for the price
Of a few hundred ordinary lives

And kind old King George
Sent Mother a note
When he heard that father was gone
It was, as I recall
In a form of a scroll
With gold leaf and all
And I found it one day
In a drawer of old photographs, hidden away
And my eyes still grow damp to remember
His Majesty signed
With his own rubber stamp

It was dark all around
There was frost in the ground
When the tigers broke free
And no one survived
From the Royal Fusiliers Company C
They were all left behind
Most of them dead
The rest of them dying
And that’s how the High Command
Took my daddy from me

C’était juste avant l’aube,
Un matin misérable de cette année noire '44,
Quand le commandant des premières lignes
Reçut l’ordre de s'assoir serrés
Quand il demanda que ses hommes se replient
Et les généraux donnèrent leurs accords
Comme les autres lignes retinrent
Les chars ennemis un certain temps.
Et la tête de pont d’Anzio
Tint bon au prix
De quelques centaines de vies ordinaires.

Et le vieux roi Georges
Envoya un mot à maman
Quand il apprit que papa n'était plus.
C’était, comme je me rappelle,
Sous la forme d’un rouleau
Avec une feuille d’or et tout.
Et je l’ai trouvé un beau jour
Dans un tiroir de vieilles photos, cachées.
Et mes yeux devinrent humides en me souvenat
Que sa Majesté avait signé
Avec son propre sceau.

Il faisait noir tout autour
Il y avait du gel au sol
Quand les tigres furent lâchés.
Et personne ne survécut
De la Compagnie "C" des Royal Fusiliers.
Ils ont tous été laissés derrière
La plupart morts,
Les autres mourants.
Et voilà comment le haut commandement
M’a pris mon père

ONE OF THESE DAY
UN DE SES JOURS

Instrumentale

Paroles dites par Nick Mason, d'un ton menacant
"One of these days, I'm going to cut you in little pieces"
"Un de ces jours, je vais te découper en petits morceaux "

US AND THEM
NOUS ET EUX

Ce morceau a été conçu à l'origine par Rick Wright dans le cadre du film de Michelangelo Antonioni, Zabiskie Point. Jouant au piano pendant la projection d'une portion du film, les membres du groupe aimait ce qu'il entendait mais pas le réalisateur qui comparait la musique à elle d'une église. Le morceau est alors nommé The Violent Sequnce (La Séquence Violente) et ne fût pas retenu. Lors de l'enregistrement de l'album, Roger Waters y ajouetra les paroles.

Us and them
And after all we're only ordinary men
Me and you
God only knows it's not what we would choose to do


Forward he cried from the rear
And the front rank died
The General sat, and the lines on the map
Moved from side to side

Black and blue
And who knows which is which and who is who
Up and down
And in the end it's only round and round
And round

Haven't you heard it's a battle of words
The poster bearer cried
Listen son, said the man with the gun
There's room for you inside

"I mean, they're gonna kill ya.
So like if you give'em a quick short, sharp, shock, they won't do it again.
Dig it ? I mean he got off lightly
'Cause I would've given him a trashing.
I mean I only hit him once !
It was only a difference of right and wrong in it
I mean goodmanners don't cost nothing, do they, eh?"

Roger « The Hat » Manifold

Down and out
It can't be helped but there's a lot of it about
With, without
And who'll deny it's what the fighting's all about

Out of the way, it's a busy day
I've got things on my mind
For want of the price of tea and a slice
The old man died

Nous, Nous, Nous et Eux, Eux, Eux
Et après tout on n'est des hommes ordinaires,
Moi,
Moi, Moi et Toi, Toi, Toi
Dieu seul sait que ce n'est pas ce que nous choisirions de faire

Avance, criait-il de derrière
Et les troupes du front sont mortes
Le Général s'est assis et les lignes sur la carte
Se sont mises à trembler

Noir,
Noir, Noir et Bleu, Bleu, Bleu
Et qui sait lequel est lequel et qui est qui?
En Haut, En Haut
, En Haut et En Bas, En Bas, En Bas
Et en toute fin c'est seulement tourner en rond
Et Tourner en rond.

N'as-tu pas entendu dire que c'est une bataille de mots
Le porte-drapeau criait.
"Ecoute fils, a dit l'homme au pistolet
Il y a de la place pour toi là-dedans"

"Après tout ils vont te tuer.
Alors si tu leurs donnes un rapide coup, vif, un choc, ils ne le referont plus
Pigé? Après tout il s'een sort bien
Parce que je lui aurais donné une de ces dérouillées
Après tout Je ne l'ai frappé«qu'un fois!
C'était seulement la différence du bien et du mal en lui
Après tout les bonnes manières ne coûte rien, pas vrai, Hein?"

Roger « The Hat » Manifold

Déprimé,
Déprimé, Déprimé et Éliminé, Éliminé, Éliminé
Il ne peut être aidé mais il y en a beaucoup à propos
Avec,
Avec, Avec ou Sans, Sans, Sans
Et qui niera que c'est le combat tout autour?

Perdu, c'est une journée occupée
J'ai des des idées dans ma tête
Faute de prix pour le thé et une tranche
Le vieillard est mort.

LEARNING TO FLY
APPRENDRE A VOLER

Into the distance, a ribbon of black
Stretched to the point of no turning back
A flight of fancy on a windswept field
Standing alone my senses reeled
A fatal attraction holding me fast, how
Can I escape this irresistible grasp?

Can't keep my eyes from the circling sky
Tongue-tied and twisted just an earth-bound misfit, I

Ice is forming on the tips of my wings
Unheeded warnings, I thought I thought of everything
No navigator to guide my way home
Unladened, empty and turned to stone

A soul in tension that's learning to fly
Condition grounded but determined to try
Can't keep my eyes from the circling skies
Tongue-tied and twisted just an earth-bound misfit, I

Above the planet on a wing and a prayer
My grubby halo, a vapour trail in the empty air
Across the clouds I see my shadow fly
Out of the corner of my watering eye
A dream unthreatened by the morning light
Could blow this soul right through the roof of the night


There's no sensation to compare with this
Suspended animation, a state of bliss
Can't keep my mind from the circling sky
Tongue-tied and twisted just an earth-bound misfit, I

Au loin, un ruban noir
Étiré jusqu'au point de non-retour
Un vol de fantaisie sur un champ balayé par le vent
Seul debout, mes sens chancellent
Une attraction fatale me retient ferme, comment
Puis-je échapper à cette irrésistible poigne?

Incapable de garder mes yeux vers le ciel encerclant
Rendu muet et crispé, juste un inadapté terre à terre, je....

De la glace se forme sur le bout de mes ailes
Avertissements ignorés, je pensais avoir tout prévu
Aucun navigateur pour me reconduire chez-moi
À vide, vide et pétrifié

Une âme sous tension qui apprend à voler
Confinée au sol mais bien décidée à essayer
Incapable de garder mes yeux vers le ciel encerclant
Rendu muet et crispé, juste un inadapté terre à terre, je....

Au-delà de la planète, sur une aile et une prière
Mon halo sale, une traînée de vapeur dans le néant
Au travers des nuages je vois mon ombre planer
Du coin de mon oeil larmoyant
Un rêve sauvé par la lumière matinale
Pourrait souffler cette âme droit au travers la voûte de la nuit

Il n'y a pas de sensation en comparaison de celà
Mouvement suspendu, un état de béatitude
Incapable de garder mes yeux vers le ciel encerclant
Rendu muet et crispé, juste un inadapté terre à terre, je.....

ARNOLD LAYNE
La chanson parle d'un personnage, Arnold Layne, un travesti, dont le passe-temps préféré est de voler les vêtements et les sous-vêtements des femmes sur les cordes à linge. Quelques histoires entourent  l'origine de ce qui serait à l'origine de cette chanson. Arnold Layne aurait été un personnage réel, qui avait pour habitude de voler les sous-vêtements des mères de Syd Barrett et de Roger Waters pendant leur enfance à Cambridge, ou encore une histoire à propos de la mère de Joe Boyd (1ier producteur de Pink Floyd), qui louait des chambres à des jeunes filles dont les vêtements disparaissaient systématiquement, soit disant volés par un pervers.

La chanson se classe dans le Top 20, mais devant le thème du travestisme, tabou à l'époque, Radio Londres, qui considère tout d'abord la chanson trop étrange et très éloignée de la société "normale", décide de l'interdire par la suite à la radio.

Un clip vidéo en noir et blanc a été réalisé en 1967, avec en vedette les membres de Pink Floyd en train d'habiller un mannequin avant de le balader sur une plage. Peu après le décès de Syd Barrett, un clip vidéo alternatif a été retrouvé et présenté sur YouTube avec des scènes du groupe dans une forêt et devant une église.

Arnold Layne had a strange hobby  
collecting clothes
Moonshine, washing line
They suit him fine


On the wall hung a tall mirror
Distorted view
See thru' baby blue

He dug it - oh Arnold Layne
It's not the same
Takes two to know
Two to know
Why can't you see

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,

Now he's caught
A nasty sort of person
They gave him time
Doors clang, chain gang

He hates it - Oh Arnold Layne
It's not the same
Takes two to know
Two to know
Why can't you see

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,
Don't do it again

Arnold Layne avait un étrange passe temps.
Collectionner des vêtements
Au clair de Lune, sur les cordes à linge.
Ils lui vont bien.

Sur le mur, un grand miroir était accroché
Vue déformée
regarde à travers le bleu clair

Il l'a compris - Oh Arnold Layne
C'est pas la même chose
Il en faut deux pour savoir
Deux pour savoir
Pourquoi ne le vois-tu pas?

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,

Maintenant il s'est fait attraper,
Par une personne malsaine.
Ils l'ont collé au trou,
Claquement de portes, bruits de chaînes

Il deteste ça - Oh Arnold Layne
C'est pas la même chose
Il en faut deux pour savoir
Deux pour savoir
Pourquoi ne le vois-tu pas?

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,
Ne le rafait plus

WISH YOU WERE HERE
J'AIMERAI QUE TU SOIS ICI

"... and disciplinary remains mercifully"
"Yes, now would you take this star nonsense ?"
"No, no"
"Now which is it..."
"I'm sure of it..."

So, so you think you can tell
Heaven from hell
Blue skies from pain
Can you tell a green field
From a cold steel rail
A smile from a veil
Do you think you can tell

And did they get you to trade
Your heroes for ghosts
Hot ashes for trees
Hot air for a cool breeze
Cold comfort for change
Did you exchange
A walk on part in the war
For a lead role in a cage

How I wish,
How I wish you were here
We're just two lost souls swimming in a fish bowl

Year after year
Running over the same old ground
What have we found
The same old fears
Wish you were here

"... et le disciplinaire reste impitoyable"
"Oui, mais accepteriez-vous ce caprice de star?"
"Non, non"
"Maintenant, lequel est-ce..."
"Je suis sûr de..."

Alors comme ça, tu crois que tu peux distinguer
Le paradis de l'enfer?
Le ciel bleu de la douleur?
Fais tu la différence entre un champ de verdure
et des rails d'acier froid?
Entre un sourire et un voile?
Crois-tu pouvoir faire la différence?

Est-ce qu'ils t'ont fait échanger
Tes héros contre des fontômes
Des cendres chaudes chaudes contre des arbres
De l'air chaud contre une brise rafraîchissante
Une maigre consolation
Et échangerais-tu
Un rôle de figurant pendans la guerre
Contre un premier rôle dans une cage

Comme j'aimerai,
Comme j'aimerai que tu sois là
Nous ne sommes que deux âmes perdues nageant dans un bocal à poisson
Année après année
Parcourant sans cesse le même vieux bout de terrain
Qu'avons nous trouvé
Les même vieilles peurs
J'aimerais que tu sois là

JUGBAND BLUES
LE BLUES DE LA FANFARE
Elle est composée par Syd Barrett.
Avec cette chanson, il signe une sorte de testament où il fait référence à son éviction du groupe. L'enregistrement de cette chanson est surréaliste, comme c'est souvent le cas avec Syd : il fait venir à l'improviste plusieurs musiciens de l'Armée du Salut qui se produisaient dans la rue et leur demande de jouer selon leur envie durant l'enregistrement. Deux versions seront enregistrées, l'une improvisée selon la volonté de Syd (version qui apparaît sur l'album) et l'autre, plus en accord avec le reste de la chanson, à la demande de Norman Smith.

It's awfully considerate of you to think of me here
And I'm most obliged to you for making it clear that I'm not here
And I never knew the moon could be so big
And I never knew the moon could be so blue
And I'm grateful that you threw away my old shoes

And brought me here instead dressed in red
And I'm wondering who could be writing this song

I don't care if the sun don't shine
And I don't care if nothing is mine
And I don't care if I'm nervous with you
I'll do my loving in the Winter.

And the sea isn't green
And I love the queen
And what exactly is a dream?
And what exactly is a joke?

C'est vraiment gentil de ta part de penser que je suis là
Et  je suis plus qu'obligé de te faire savoir pour que tout soit clair que je ne suis pas là
Et je n'avais jamais imaginé que la lune puisse être si grosse
Et je n'avais jamais imaginé que la lune puisse être si bleu
Et je te suis reconnaissant d'avoir jeté mes vieilles chaussures
Et de m'avoir amené ici plutôt vêtu de rouge
Et je me demande qui peu bien écrire cette chanson

Je ne m'inquiète pas si le soleil ne brille pas
Et je ne m'inquiète pas si rien est à moi
Et je ne m'inquiète pas si je suis nerveux avec toi
Je serai amoureux quand viendra l'hiver

Et la mer n'est pas verte
Et j'aime la Reine
Et qu'est-ce exactement qu'un rêve?
Et qu'est-ce exactement qu'une blague?

HIGH HOPES
GRANDS ESPOIRS

Beyond the horizon of the place we lived
When we were young
In a world of magnets and miracles
Our thoughts strayed constantly and without boundary
The ringing of the division bell had begun

Along the Long Road and on down the Causeway
Do they still meet there by the Cut

There was a ragged band that followed in our footsteps
Running before time took our dreams away
Leaving the myriad small creatures trying to tie us to the ground
To a life consumed by slow decay

The grass was greener
The light was brighter
With friends surrounded
The nights of wonder

Looking beyond the embers of bridges glowing behind us

To a glimpse of how green it was on the other side
Steps taken forwards but sleepwalking back again
Dragged by the force of some inner tide

At a higher altitude with flag unfurled
We reached the dizzy heights of that dreamed of world

Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied
Our weary eyes still stray to the horizon
Though down this road we've been so many times


The grass was greener
The light was brighter
The taste was sweeter
The nights of wonder
With friends surrounded
The dawn mist glowing
The water flowing
The endless river

Forever and ever






"Hello?”


“Yeah”

"Is that Charlie?”

"Yes”

"Hello Charlie”

"Great!”

Au-delà de l'horizon de l'endroit où nous vivions
Quand nous étions jeunes
Dans un monde d'aimants et de miracles
Nos pensées à tout moment égarées et sans limite
L'heure du  verdict approchait à grands pas

Sur la Long Road, au pied de la Causeway
Se rencontrent-ils encore près de la Faille?

Il y avait une bande en haillon qui ont suivi nos traces
Se dérobant avant que le temps prenne nos rêves
Laissant une myriade de petites créatures qui tentaient de nous attacher au sol
Pour une vie consumée par une lente décomposition

L'herbe était plus verte
La lumière était plus brillante
Avec nos amis entouré
Les nuits d'émerveillements

Regardant au-delà des braises rougeoyantes des ponts derrière nous
Pour apercevoir comment vert était l'autre côté
Un pas pris en avant mais le somnambulisme de retour
Traînés par la force d'une marée intérieure

A une haute altitude avec un drapeau déployé
Nous avons atteint des hauteurs vertigineuses de ce monde rêvé
Grévés à jamais par le désir et l'ambition
Il y a une faim insatisfaite
Nos yeux fatigués toujours errant à l'horizon
Quoique descendant cette route que nous avons été tant de fois

L'herbe était plus verte
La lumière plus brillante
Le goût était plus doux
Les nuits d'émerveillements
Entourées d'amis
La brume matinale rougeoyante
L'eau s'écoulant
La rivière éternelle

Toujours et à jamais

En laissant poursuivre l'aiguille sur le vinyle, on peut entendre Steve O'Rourke, gérant de Pink Floyd, qui tenait à apparaître sur l'album, avoir une conversation téléphonique avec Charlie Gilmour, fils de David Gilmour.
Steve O'Rourke
"
Allô?"
Charlie Gilmour
"Ouais?"
Steve O'Rourke
"C'est Charlie?"
Charlie Gilmour
"Oui"
Steve O'Rourke
"Bonjour Charlie"
Charlie Gilmour
"Formidable!"

BIKE
VELO
C'est une chanson composée par Syd Barrett à propos d'une fille et sa bicyclette. Vers la fin de la chanson, il lui offre de l'amener dans une chambre où on y joue des chansons. La chanson a été écrite pour sa petite amie
Jenny Spires. Celle-ci est mentionnée dans la chanson Lucifer Sam sur le même album. Mais il y a également un autre sens à cette chanson. En 1943, un chimiste suisse du nom d'Albert Hoffman arrive à synthétiser à mains nues du LSD 25. Il se sent ensuite "bizarre" et décide de rentrer chez lui à bicyclette. Et là commence le premier trip de notre époque. A noter qu'après que Syd aie fini de chanter, il y a un temps de silence puis l'arrivée de divers bruits mécaniques et distordus faisant penser à de la musique concrète.

I've got a bike,
You can ride it if you like
It's got a basket, a bell that rings
And things to make it look good
I'd give it to you if I could, but I borrowed it

You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I've got a cloak it's a bit of a joke
There's a tear up the front it's red and black
I've had it for months
If you think it could look good then I guess it should


You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I know a mouse and he hasn't got a house
I don't know why I call him Gerald
He's getting rather old but he's a good mouse

You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I've got a clan of gingerbread men
Here a man, there a man, lots of gingerbread men
Take a couple if you wish, they're on the dish


You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I know a room of musical tunes
Some rhyme, some ching, most of them are clockwork


Let's go into the other room and make them work

J'ai un vélo,
tu peux l'essayer si tu veux
Il a un panier, une clochette qui sonne
Et d'autres choses pour lui donner fier allure
Je te le donnerais si je pouvais, mais je l'ai emprunté

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

J'ai un manteau, c'est un peu une risée
Il a une déchirure sur le devant, il est rouge et noir
Je l'ai eu pendant des mois
Si tu penses qu'il pourrait être beau, alors je suppose qu'il devrait l'être

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

Je connais une souris, et elle n'a pas de maison
Je ne sais pas pourquoi je l'appelle Gérald
Elle devient plutôt vieille, mais c'est une bonne souris

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

J'ai un tas de bonshommes en pain d'épice
En voici un, un autre là, tout un tas de bonshommes en pain d'épice
Prends en qelques uns si tu veux, ils sont dans l'assiette

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

Je connais une pièce d'airs musiccaux
Certaines riment, d'autre carillonnent, la plupart ont des mouvements d'horloges

Allons dans une autre pièce et faisons les marcher

Retourner au contenu | Retourner au menu