Nicholas (Nick) Berkely Mason - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

Nicholas (Nick) Berkely Mason

Pink Floyd > Membres du groupe

Nicholas Berkeley Mason est né le 27 janvier 1944 à Edgbaston, banlieue de  Birmingham en Angleterre. Dès l'âge de deux ans, il déménage au nord de Londres où il passera toute son enfance. Il a grandi à Hampstead, et a étudié à Frensham Heights School à Surrey. Plus tard, il a rencontré Waters, Wright, et Bob Klose lorsqu'ils étudient à Regent Street Polytechnic (maintenant l'Université de Westminster), et en 1964 a fait équipe avec eux pour former Sigma 6, prédécesseur de Floyd.

Son père, Bill Mason, était réalisateur de films documentaires, sa mère Sally, était une pianiste.

Batteur de Pink Floyd, il aura quelques connaissances musicales acquises lors de leçons de piano et de violon, lesquelles ne révèleront aucun don musical chez lui. Il qualifie lui-même ces cours comme désastreux. Avec des amis il formeront un groupe sous le nom des "Hotrods". Ayant peu d'habilité pour le piano et le violon, il décide de se porter acquéreur d'une batterie.

Il a été le batteur sur chaque album Floyd, mais pas sur toutes les chansons. Certains batteurs de session ont été utilisés pour différentes pistes. Il est également voix d'arrière champ et a fait sa part en contribuant à l'écriture de leurs chansons.


Malgré les conflits sur la propriété du nom "Pink Floyd", Mason et Waters ont été en bons termes depuis plusieurs années. En fait, Mason rejoint Waters sur les deux dernières représentations de sa tournée mondiale de 2002  pour jouer de la batterie sur "Set the Controls for the Heart of the Sun". De plus il a également joué de la batterie sur certains concerts de la tournée européenne de Waters de 2006, et pendant les représentations à Los Angeles et à New York aux Etats-Unis le 12 mai 2007. Mason rejoint Waters à nouveau sur scène à Earls Court pour "The Dark Side of the Moon"

En Juillet 2005, Mason, Gilmour, Wright et Waters joue ensemble sur scène pour la première fois en 24 ans. Un ensemble de quatre chanson sont exécutées par eux au concert bénifice "Live 8" de Londres. Mason a également rejoint David Gilmour et Richard Wright pour le rappel lors du spectacle de Gilmour au Royal Albert Hall à Londres le 31 mai 2006, qui a réunissait les membres de Pink Floyd de l'après-Waters.


Il a également prétendu être le lien entre Gilmour et Waters, et croit qu'un jour il rejouera avec eux à nouveau. Mais un fait demeure, les années passent, ils prennent de l'âge, et la disparition de Rick Wright, anéantie à toute fin pratique une réunion. Ses réponses à cette question en or, donnée dans diverses interviews au cours des dernières années, ont varié entre "jouer à nouveau pour une cause charitable" ou à l'occasion d'une tournée. Il a également déclaré en 2006 que Pink Floyd n'était pas encore officiellement dissout.

Les seules crédits à Mason sont  "
The Grand Vizier’s Garden Party Parts 1-3" (Ummagumma) et "Speak To Me" (The Dark Side of the Moon). La chanson du groupe intitulé "Nick Boogie" a été nommé pour lui.

Le seul moment où la voix de Mason est entendu sur les albums de Pink Floyd sont "Corporal Clegg", la fameuse ligne parlé où il dit "Un de ces jours, je vais te couper en petits morceaux" de "One Of These Day" et les parties parlées de "Signs of Life" et "Learning to Fly", cette dernière, prise lors d'un enregistrement réel du premier vol en solo de Mason dans un avion, pour l'album "A Momentary Lapse of Reason". Il chante cependant, sur deux inédits (mais largement piraté); "Scream Thy Last Scream" (1967) et "The Merry Christmas Song" (1975-76). Dans les performances live de la chanson "Cheep"(Animals), il a fait la section parlée.

Contrairement aux autres membres du groupe, Il a rarement joué d'un instrument autre que son habituelle batterie, même s'il a contribué à de nombreux effets sonores sur les albums. Il n'a jamais joué d'instruments dites "non-percussion" sauf sur "The Grand Vizier’s Garden Party Parts 1-3", sa composition personnelle sur Ummagumma, où il a fourni des bruits de clavier, de guitare et de basse, et sur des versions live de "Outside The Wall", où il a joué de la guitare acoustique avec les autres membres du groupe. Toutefois, sur l'album "Profiles" sorti avec Rick Fenn en 1985, il est également crédité des claviers. Il peut être vu jouant du synthétiseur dans la vidéo de promo pour "Lie for a Lie", mais on ne sait pas s'il en joue sur l'enregistrement.

Mason a collaboré avec d'autres artistes, notamment en tant que batteur et producteur pour Steve Hillage, Robert Wyatt, Damn, et Gong. Il a également joué de la batterie pour Michael Mantler.


Il utilisait une batterie "Premier" dans les années 1960 et, occasionnellement, dans les années 1970 (principalement sur des enregistrements, jusqu'à Wish You Were Here). Après cette période, il a utilisé une batterie Ludwig de 1970 à 1992. Il utilise actuellement une batterie, des pédales et matériel "Drum Workshop (DW)". Son ensemble est un ensemble de contrebasse DW avec le logo de "The Dark Side of The Moon" sur les tambours. Il a utilisé des cymbales Paiste pendant toute sa carrière avec Pink Floyd, actuellement, utilisant un mélange de Paiste Traditionnal, Signature et des cymbales 2002.

Mason est marié à sa seconde épouse, Annette (Nettie), et ont quatre enfants; deux filles, Holly et Chloe, de son premier mariage et deux fils, Guy et Cary, de son deuxième mariage, avec Nettie. Ils vivent à Hampstead, à Londres, mais restent souvent dans la ville de Wiltshire Corsham dans l'ancienne maison de Camilla Parker Bowles.

Avec des enregistrements et des tournées sporadiques à l'horaire de Pink Floyd, Mason avait plus de temps pour poursuivre son passe-temps favori: la course automobile. Il possède et conduit plusieurs voitures de course classiques et roadsters, et a participé avec succès aux 24 Heures du Mans. Sa collection de voitures a fait l'objet de son livre en 1998,
"Into the Red", dans lequel il documente son expérience avec ses voitures avec un aperçu historique sur certaines d'entres elles. Il est également un pilote qualifié, et vole occasionnellement à bord de son hélicoptère "Aerospatiale AS 350 Squirrel".

Il a été invité par Ferrari afin d'acheter une de leur 400 "Enzo", que Jeremy Clarkson fut heureux de lui emprunter pour l'émission de la BBC portant sur l'automobile "Top Gear". Mason a accepté, à la seule condition que tout au long de l'émission, Clarkson verrait à promouvoir la sortie du livre "Inside Out:
A Personal History of Pink Floyd" paru en français sous le titre "Pink Floyd, l'histoire selon Nick Mason". Cela a conduit Clarkson à utiliser les titres des albums de Pink Floyd dans sa description de la "Enzo". Elle était conduite autour d'une piste avec "Another Brick in the Wall" jouant, malgré le fait que les "Enzo" ne sont pas équipés d'une chaîne stéréo. Mason admet que sa voiture préférée de toutes est sa Ferrari 250 GTO, et possède l'une des 39 construites, évaluée à plusieurs millions de dollars. Il en possède de nombreuses, environ une quarantaine, dont la voiture avec laquelle courait son père pendant son enfance, une Bentley 4 ½ Vintage 1930 et sa première auto, une Austin 7 Chummy.

Tant qu'à son livre "Inside Out: A Personal History of Pink Floyd", il a été publié au Royaume-Uni en Octobre 2004. Il est également disponible, en format abrégée, en tant que livre audio de 3-CD, lu par Mason lui-même.

Aujourd'hui, sa richesse s'élève à plusieurs millions de dollars, selon "Sunday Times Rich List", sa collection de voiture couvrant une grande partie de sa fortune.

Mason est un mécène de la "Countryside Alliance" et a joué des concerts pour lever des fonds pour l'organisation.


Enfin, on peut affirmer qu'il est le gardien de l'histoire de Pink Floyd.

Retourner au contenu | Retourner au menu