Relics - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

Relics

Discographie > Compilations

RELIQUES
14 MAI 1971

ARNOLD LAYNE
La chanson parle d'un personnage, Arnold Layne, un travesti, dont le passe-temps préféré est de voler les vêtements et les sous-vêtements des femmes sur les cordes à linge. Quelques histoires entourent  l'origine de ce qui serait à l'origine de cette chanson. Arnold Layne aurait été un personnage réel, qui avait pour habitude de voler les sous-vêtements des mères de Syd Barrett et de Roger Waters pendant leur enfance à Cambridge, ou encore une histoire à propos de la mère de Joe Boyd (1ier producteur de Pink Floyd), qui louait des chambres à des jeunes filles dont les vêtements disparaissaient systématiquement, soit disant volés par un pervers.

La chanson se classe dans le Top 20, mais devant le thème du travestisme, tabou à l'époque, Radio Londres, qui considère tout d'abord la chanson trop étrange et très éloignée de la société "normale", décide de l'interdire par la suite à la radio.

Un clip vidéo en noir et blanc a été réalisé en 1967, avec en vedette les membres de Pink Floyd en train d'habiller un mannequin avant de le balader sur une plage. Peu après le décès de Syd Barrett, un clip vidéo alternatif a été retrouvé et présenté sur YouTube avec des scènes du groupe dans une forêt et devant une église.

Arnold Layne had a strange hobby  
collecting clothes
Moonshine, washing line
They suit him fine


On the wall hung a tall mirror
Distorted view
See thru' baby blue

He dug it - oh Arnold Layne
It's not the same
Takes two to know
Two to know
Why can't you see

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,

Now he's caught
A nasty sort of person
They gave him time
Doors clang, chain gang

He hates it - Oh Arnold Layne
It's not the same
Takes two to know
Two to know
Why can't you see

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,
Don't do it again

Arnold Layne avait un étrange passe temps.
Collectionner des vêtements
Au clair de Lune, sur les cordes à linge.
Ils lui vont bien.

Sur le mur, un grand miroir était accroché
Vue déformée
regarde à travers le bleu clair

Il l'a compris - Oh Arnold Layne
C'est pas la même chose
Il en faut deux pour savoir
Deux pour savoir
Pourquoi ne le vois-tu pas?

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,

Maintenant il s'est fait attraper,
Par une personne malsaine.
Ils l'ont collé au trou,
Claquement de portes, bruits de chaînes

Il deteste ça - Oh Arnold Layne
C'est pas la même chose
Il en faut deux pour savoir
Deux pour savoir
Pourquoi ne le vois-tu pas?

Arnold Layne, Arnold Layne, Arnold Layne,
Ne le rafait plus

INTERSTELLAR OVERDRIVE
VITESSE INTERSTELLAIRE
La version d'Interstellar Overdrive de l'album a été enregistrée le 16 mars 1967, mais la première version enregistrée date de février 1967 et fût produite par Joe Boyd à l'occasion du film Tonite Let's All Make Love Inn London. Cette interprétation avait une durée de 16 minutes. Dans les versions de 1969 et 1970, David Gilmour jouait avec un bottleneckà la fin du morceau, dans un tempo plus lent que celui de Syd Barrett.
Avec ses 9' 41, elle est le troisième morceau le plus long du groupe, derrière A Saucerful of Secrets (12'49) et Atom Heart Mother (23'44), au moment de sa sortie, puisque plus tard des morceaux beaucoup plus long arriveront. Cette chanson est particulière: elle est improvisée et instrumentale, ce qui était une première pour un groupe rock. La version studio tirée de The Piper at the Gates of Dawn est celle que connaissent la plupart des auditeurs mais, cependant, d'autres versions studio et live existent.


Instrumentale

SEE EMILY PLAY
REGARDE EMILIE JOUER
Le groupe l'interprète pour son premier passage à l'émission télévisée "Top of The Pops" le 6 juillet 1967. See Emily Play s'intitulait à l'origine  "Games For May" et fût écrite pour le festival "Games for May - Space Age relaxation for the climax of Spring" . Il s'agit d'un seul concert tenu le 12 mai 1967 au Queen Elizabeth Hall de Londres au cours duquel Pink Floyd y joue, et pour la première fois utilise des équipements quadraphoniques C'est à l'initiative de Norman Smith qu'elle sera retravaillée et deviendra See Emily Play.

Les slides de Barrett sont exécutés avec un briquet Zippo! Ce dernier dira;
"Nous n'aimions pas tellement "Arnold Layne", mais nous sommes plutôt contents d'Émily"
Il a toujours évoqué sa composition comme la matérialisation d'un rêve à la Coleridge,
"je dormais dans un bois, après un gala dans le Nord, lorsque je vis venir, à travers les arbres, une jeune fille qui criait et dansait, c'était "Émily".

Le nom d'Émily de la chanson ferait référence à une jeune femme bien réelle, Emily Young, fille de l'auteur aristocrate Wayland Young, surnommée "l'étudiante psychédélique" en raison de sa présence fréquente au club UFO.

En juin 2003, le quotidien anglais The Times a interviewé Emily Young, âgée de 51 ans, source d'inspiration de la chanson. ...

"Mon ami et moi avions l'habitude d'aller danser le vendredi soir, raconte-t-elle, et le groupe était ce truc appelé The Pink Floyd Sound. Je ne leur ai pas prêté beaucoup attention parce que j'étais occupée à danser et bavarder - il y avait une poignée de cinglés à Notting Hill à cette période, plein de poètes et de beatniks. Quelqu'un a écrit récemment une biographie de Syd Barrett et a dit que j'étais une fan et que j'étais là pour eux. Je dois dire que ce n'est pas vrai, j'ai à peine fait attention au groupe car j'étais plus intéressée par les poètes. Mais, apparemment, Syd m'aurait remarquée et pour une quelconque raison, il a décidé d'écrire cette chanson. Peut-être avons-nous partagé un joint, mais ce n'est quand même pas une chanson d'amour".

Radio London, qui a interdit la radio diffusion d'Arnold Layne auparavent, place See Emily Play en tête de sa liste. Le titre se vend si bien que Pink Floyd apparait trois semaines d'affilée à l'émission Top of The Pops.

Ce fût l'un des titres favoris de Rick Wright, et même de David Gilmour qui n'y a pas participé. Ce dernier garde par ailleurs un souvenir amer des séances d'enregistrements de la chanson, alors qu'il rend visite au groupe en simple curieux, et qu'il constate avec tristesse que son copain Syd Barrett, l'oeil vide, ne le reconnaît pas.

See Emily Play est depuis apparue sur les compilations Relics (1971), Works (1983), Shine On (1992), Echoes: The Best of Pink Floyd (2001). Elle a également été incluse dans la réédition commémorant le quarantième anniversaire de The Piper at the Gates of Dawn, en 2007. Quelques mesures de la chanson ont été reprises par Rick Wright, à la fin du morceau Shine on You Crazy Diamond, sur l'album Wish You Were Here (1975), dont un des thèmes centraux est Syd Barrett.

David Bowie en fait une reprise en 1973 dans son album Pin Ups.

Emily tries but misundestands
She's only inclined yo borrow somebodys
dream 'till tomorrow

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Soon after dark Emily cries
She's gazing at trees in sorrow
Hardly a sound 'till tomorrow

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Put on a gown that touches the ground
Float on a river for ever and ever
Emily

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Émilie essaie mais ne comprend pas
Elle a tendance à emprunter les rêves des autres
jusqu'au lendemain

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

Peu après la nuit Émilie pleure
Elle regarde à travers les arbres en pleurs
À peine un son jusqu'au lendemain

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

Elle mets une robe qui touche le sol
Flottant sur une rivière pour toujours et à jamais, Émilie, Emilie

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

REMEMBER A DAY
SOUVIENS-TOI D'UN JOUR
La chanson a été enregistrée durant les sessions d'enregistrement du premier album du groupe, The Piper At The Gates of Dawn (1967). Son titre original était Sunshine (Lumière). Ne sachant quoi faire sur cette chanson, Nick Masson cède sa place au producteur Norman Smith. Syd Barrett apparaît aussi sur cette chanson, jouant de la guitare acoustique, mais c’est David Gilmour qui joue la guitare solo. Elle est une des très rares chansons de Pink Floyd avec Syd Barrett et David Gilmour jouant ensemble.

Remember a day before today
A day when you were young
Free to play along with time
Evening never comes

Sing a song that can't be sung
Without the morning's kiss
Dream you shall be if you wish
Look for your king

Why can't we play today?
Why can't we stay that way?

Climb your favourite apple tree
Try to catch the sun
Hide from your little brother's gun
Dream yourself away

Why can't we reach the sun?
Why can't we blow the years away?
Blow away
Blow away
Remember
Remember

Souviens-toi d'un jour passé
Un jour où tu étais jeune
Libre de jouer avec le temps
Le soir ne vennant jamais

Chante une chanson qui ne peut pas être chantée
Sans un baiser du matin
Rêve que tu es ce que tu désires
Cherche ton roi

Pourquoi ne pouvons-nous pas jouer aujourd'hui ?
Pourquoi ne pouvons-nous pas rester comme ça ?

Grimpe à ton pommier préféré
Essaie d'attraper le soleil
Se cacher du fusil de ton petit frère
Rêve que tu t'en vas très loin

Pourquoi ne pouvons-nous pas atteindre le soleil ?
Pourquoi ne pouvons-nous pas envoyer balader le temps ?
Coup de vent
Coup de vent
Souviens-toi
Souviens-toi

PAINT BOX
BOIE A PEINTURE


Last night I had too much to drink
Sitting in a club with so many fools
Playing to rules
Trying to impress but feeling rather empty
I had another drink
Drink - a - drink - a - drink - a - drink

What a way to spend that evening
They all turn up with their friends
Playing the game
But in the scene I should have been
Far away
Away - away - away - away - away
Getting up, I feel as if I’m remembering this scene before

I open the door to an empty room
Then I forget

The telephone rings and someone speaks
She would very much like to go out to a show
So what can I do - I can’t think what to say
She sees through anyway
Away - away - away - away - away

Out of the front door I go
Traffic’s moving rather slow
Arriving late, there she waits
Looking very angry, as cross as she can be
Be - a - be - a - be - a - be - a - be
Getting up, I feel as if I’m remembering this scene before
I open the door to an empty room
Then I forget

La nuit dernière j’ai eu trop à boire
Assis dans un bar avec tellement de fous
Jouant dans les règles,
Essayant d'impressionner mais me sentant un peu vide
J’ai pris un autre verre
Un autre verre un autre verre un autre verre

Quelle façon de passer cette soirée
Ils sortent tous avec leurs amis
Jouant le jeu
Mais dans la scène, j'aurais été
Loin d’ici
Loin loin loin loin loin
Me levant, je me sens comme si je me souvenait de cette scène avant
J’ouvre la porte d’une pièce vide
Puis j’oublie

Le téléphone sonne et quelqu'un parle
Elle aimerait beaucoup sortir pour le spectacle
Alors que puis-je faire ? Je ne sais pas quoi dire
De toute façon, elle a déjà deviné
Loin, loin, loin, loin, loin

Je passe le pas de la porte, j'y vais
La circulation est très lente
Arrivant en retard, là, elle attend
Semblant très en colère, fâchée au possible
Au possible — au possible — au possible
Debout, cette scène me semble être du déjà-vu
J’ouvre la porte d’une pièce vide
Puis j’oublie

JULIA DREAM
LE REVE DE JULIA

Sunlight bright upon my pillow
Lighter than an eiderdown
Will she let the weeping willow
Wind his branches round

Julia dream
Dream boat Queen
Queen upon my dream

Ev'ry night I turn the light out
Waiting for the velvet bride
Will the scaly armadillo
find me where I'm hiding?

Julia dream
Dream boat Queen
Queen upon my dream

Will the misty master break me?
Will the key unlock my mind?
Will the folowing footsteps catch me?
Am I really dying?

Julia dream
Dream boat Queen
Queen upon my dream

Brillante lumière sur mon oreiller
Plus légerte que l'édredon
Laissera t-elle le saule pleureur
Déployer ses branches aux alentours

Rêve de Julia
idole reine,
reine de tous mes rêves

Chaque nuit j'éteinds la lumière
Attendant la mariée de velour
Est-ce que la latoue écailleux
Trouvera où je me cache?

Rêve de Julia,
idole reine,
reine de tous mes rêves

Le maître brumeux me cassera t-il
Est-ce que la clé débloquera mon esprit
Est-ce que les pas derrière moi m'attraperont
Suis-je réellement en train de mourir

Rêve de Julia,
idole reine,
reine de tous mes rêves


CAREFUL WITH THAT AXE EUGENE
FAIT ATTENTION AVEC CETTE GUITARE, EUGENE

(* En language musical, "AXE" fait référence à une guitare.)

In a churchyard by a river
Lazing in the haze of midday
Laughing in the grasses and the graves

Yellow bird, you are not long
In singing and in flying on
In laughing and in leaving

Willow weeping in the water
Waving to the river daughters
Swaying in the ripples and the reeds

On a trip to Cirrus Minor
Saw a crater in the sun
A thousand miles of moonlight later

Dans un cimetière près d’une rivière
Paressant dans la brume de midi
S’amusant dans l’herbe, entre les tombes

Petit oiseau jaune, tu ne tardes pas
A chanter et à t’envoler
A rire et puis partir

Un saule pleure dans l’eau
Vaguant sur les rives voisines
Ondulant dans le clapotis et les roseaux

Lors d’un voyage vers les Cirrus mineure,
J’ai vu un cratère dans le soleil
À des années-lumière de la lune

THE NILE SONG
LA CHANSON DU NIL

I was standing by the Nile
When I saw the lady smile
I would take her for a while
For a while

Light tears wept like a child
How her golden hair was blowing wild
Then she spread her wings to fly
For to fly

Soaring high above the breezes
Going always where she pleases
She will make it to the island
In the sun

I will follow in her shadow
As I watch her from my window
One day I will catch her eye

She is calling from the deep
Summoning my soul to endless sleep
She is bound to drag me down
Drag me down

Je me tenais au bord du Nil
Quand j’ai vu la dame sourire
Je voudrais la prendre pour un moment
Pour un moment

Des larmes de lumière coulait comme celles d'un enfant
Comme ses cheveux d'or s'ébouriffaient
Alors elle a déployé ses ailes pour s'envoler
Pour s’envoler

S'élevant au-dessus dles vents
Allant toujours où bon lui semble
Elle va se rendre à l'île
Dans le soleil

Je la suivrai dans son ombre
En la regardant par ma fenêtre
Un jour je vais croiser son regard

Elle appelle des profondeurs
Invoquant mon âme au sommeil éternel
Elle est faite pour me rendre malade
Pour me rendre malade


BIDING MY TIME
J'ATTENDS MON HEURE
IL S'AGIT D'UNE PIÈCE INÉDITE COMPOSÉE PAR ROGER WATERS


Wasting my time
Resting my mind
And I’ll never pine
For the sad days and the bad days
When we was workin’ from nine to five

And if you don’t mind
I’ll spend my time
Here by the fireside
In the warm light and the love in her eyes

And if you don’t mind
I’ll spend my time
Here by the fireside
In the warm light and the love in her eyes

Perdre mon temps,
Reposer mon esprit,
Je ne me languirai jamais
Pour les jours tristes et les mauvais jours
Lorsque l'on travaillait de neuf à cinq

Et si tu n'a pas l'esprit,
Je passerai mon temps
Ici, au coin du feu,
Dans la chaude lumière et dans l'amour de ses yeux.

Et si tu n'a pas l'esprit,
Je passerai mon temps
Ici, au coin du feu,
Dans la chaude lumière et dans l'amour de ses yeux.

BIKE
VELO
Elle est aussi présente sur deux compilations du groupe, Relics (1971) et Echoes: The Best of Pink Floyd (2001). C'est une chanson composée par Syd Barrett à propos d'une fille et sa bicyclette. Vers la fin de la chanson, il lui offre de l'amener dans une chambre où on y joue des chansons. La chanson a été écrite pour sa petite amie
Jenny Spires. Celle-ci est mentionnée dans la chanson Lucifer Sam sur le même album. Mais il y a également un autre sens à cette chanson. En 1943, un chimiste suisse du nom d'Albert Hoffman arrive à synthétiser à mains nues du LSD 25. Il se sent ensuite "bizarre" et décide de rentrer chez lui à bicyclette. Et là commence le premier trip de notre époque. A noter qu'après que Syd aie fini de chanter, il y a un temps de silence puis l'arrivée de divers bruits mécaniques et distordus faisant penser à de la musique concrète.

I've got a bike,
You can ride it if you like
It's got a basket, a bell that rings
And things to make it look good
I'd give it to you if I could, but I borrowed it

You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I've got a cloak it's a bit of a joke
There's a tear up the front it's red and black
I've had it for months
If you think it could look good then I guess it should


You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I know a mouse and he hasn't got a house
I don't know why I call him Gerald
He's getting rather old but he's a good mouse

You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I've got a clan of gingerbread men
Here a man, there a man, lots of gingerbread men

Take a couple if you wish, they're on the dish

You're the kind of girl that fits in with my world
I'll give you anything, everything if you want things

I know a room of musical tunes
Some rhyme, some ching, most of them are clockwork

Let's go into the other room and make them work

J'ai un vélo,
tu peux l'essayer si tu veux
Il a un panier, une clochette qui sonne
Et d'autres choses pour lui donner fier allure
Je te le donnerais si je pouvais, mais je l'ai emprunté

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

J'ai un manteau, c'est un peu une risée
Il a une déchirure sur le devant, il est rouge et noir
Je l'ai eu pendant des mois
Si tu penses qu'il pourrait être beau, alors je suppose qu'il devrait l'être

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

Je connais une souris, et elle n'a pas de maison
Je ne sais pas pourquoi je l'appelle Gérald
Elle devient plutôt vieille, mais c'est une bonne souris

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

J'ai un tas de bonshommes en pain d'épice
En voici un, un autre là, tout un tas de bonshommes en pain d'épice
Prends en qelques uns si tu veux, ils sont dans l'assiette

Tu es le genre de fille qui correspond à mon univers
Je te donnerai n'importe quoi, tout si tu veux des choses

Je connais une pièce d'airs musiccaux
Certaines riment, d'autre carillonnent, la plupart ont des mouvements d'horloges
Allons dans une autre pièce et faisons les marcher

Retourner au contenu | Retourner au menu