See Emily Play - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

See Emily Play

Discographie > Albums-Crédits

Paroles et musique
Enregistrement

Producteur
Ingénieur de son
Pochette
Maison de disque
Date de sortie Angleterre
Date de sortie  États-Unis
Meilleur classement

Syd Barrett
Studio EMI No. 3 d'Abbey Road; Scarerow le 15 Avril 1967 puis au Sound  Techniques Studio de Chelsea à Londres, entre le 18 et 23 Mai 1967
Norman Smith
John Woods
Syd Barrett
Columbia (EMI) (Royaume-Uni)
Tower / Capitol (États-Unis)   
16 Juin 1967
24 Juillet 1967 chez Tower Records
5e à partir du 25 Juillet pendant 7 semaines (Royaume-Uni)
134e (États-Unis)

SEE EMILY PLAY
REGARDE EMILIE JOUER

Durée   2'56
Syd Barrett: Voix principale, guitare rythmique, guitare principale
Roger Waters: Guitare basse Rickenbacker,
Harmonies vocales
Richard Wright: Orgue Farfisa, piano,
Harmonies vocales
Nick Mason: Batterie


La pochette est un dessin réalisé par Syd Barrett, représentant des enfants à bord d'un train.

Le groupe l'interprète pour son premier passage à l'émission télévisée "Top of The Pops" le 6 juillet 1967. See Emily Play s'intitulait à l'origine  "Games For May" et fût écrite pour le festival "Games for May - Space Age relaxation for the climax of Spring" . Il s'agit d'un seul concert tenu le 12 mai 1967 au Queen Elizabeth Hall de Londres au cours duquel Pink Floyd y joue, et pour la première fois utilise des équipements quadraphoniques C'est à l'initiative de Norman Smith qu'elle sera retravaillée et deviendra See Emily Play.

Nick Mason dira du concert Games For May; "Ce sepctacle de deux heures conçus comme un show multimédia, fut le concert le plus significatif de notre carrière, qui préfigurerait les représentations que nous allions donner dans les trentes années à venir"


Les slides de Barrett sont exécutés avec un briquet Zippo! Ce dernier dira;
"Nous n'aimions pas tellement "Arnold Layne", mais nous sommes plutôt contents d'Émily"
Il a toujours évoqué sa composition comme la matérialisation d'un rêve à la Coleridge,
"je dormais dans un bois, après un gala dans le Nord, lorsque je vis venir, à travers les arbres, une jeune fille qui criait et dansait, c'était "Émily".

Le nom d'Émily de la chanson, bien que peu documenté, ferait référence à une jeune femme bien réelle, Emily Tacita Young, fille de l'auteur aristocrate Wayland Young, surnommée "l'étudiante psychédélique" en raison de sa présence fréquente au club UFO.


En juin 2003, le quotidien anglais The Times a interviewé Emily Young, âgée de 51 ans, source d'inspiration de la chanson. ...
"Mon ami et moi avions l'habitude d'aller danser le vendredi soir, raconte-t-elle, et le groupe était ce truc appelé The Pink Floyd Sound. Je ne leur ai pas prêté beaucoup attention parce que j'étais occupée à danser et bavarder - il y avait une poignée de cinglés à Notting Hill à cette période, plein de poètes et de beatniks. Quelqu'un a écrit récemment une biographie de Syd Barrett et a dit que j'étais une fan et que j'étais là pour eux. Je dois dire que ce n'est pas vrai, j'ai à peine fait attention au groupe car j'étais plus intéressée par les poètes. Mais, apparemment, Syd m'aurait remarquée et pour une quelconque raison, il a décidé d'écrire cette chanson. Peut-être avons-nous partagé un joint, mais ce n'est quand même pas une chanson d'amour".

Radio London, qui a interdit la radio diffusion d'Arnold Layne auparavent, place See Emily Play en tête de sa liste. Le titre se vend si bien que Pink Floyd apparait trois semaines d'affilée à l'émission "Top of The Pops".

Ce fût l'un des titres favoris de Rick Wright, et même de David Gilmour qui n'y a pas participé. Ce dernier garde par ailleurs un souvenir amer des séances d'enregistrements de la chanson, alors qu'il rend visite au groupe en simple curieux, et qu'il constate avec tristesse que son copain Syd Barrett, l'oeil vide, ne le reconnaît pas.

See Emily Play est depuis apparue sur les compilations Relics (1971), Works (1983), Shine On (1992), Echoes: The Best of Pink Floyd (2001). Elle a également été incluse dans la réédition commémorant le quarantième anniversaire de The Piper at the Gates of Dawn, en 2007. Quelques mesures de la chanson ont été reprises par Rick Wright, à la fin du morceau Shine on You Crazy Diamond, sur l'album Wish You Were Here (1975), dont un des thèmes centraux est Syd Barrett.


David Bowie en fait une reprise en 1973 dans son album "Pin Ups".

Emily tries but misundestands
She's only inclined yo borrow somebodys
dream 'till tomorrow

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Soon after dark Emily cries
She's gazing at trees in sorrow
Hardly a sound 'till tomorrow

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play

Put on a gown that touches the ground
Float on a river for ever and ever
Emily

There is no other day
Let's try it another way
You'll loose your mind and play
three games for may
See Emily Play.

Émilie essaie mais ne comprend pas
Elle a tendance à emprunter les rêves des autres
jusqu'au lendemain

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

Peu après la nuit Émilie pleure
Elle regarde à travers les arbres en pleurs
À peine un son jusqu'au lendemain

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

Elle mets une robe qui touche le sol
Flottant sur une rivière pour toujours et à jamais, Émilie

Il n'y a pas d'autres jours
Essayons d'une autre façon
Tu as perdu la raison et tu joues
Trois jeux en Mai
Regarde Émilie jouer

THE SCARECROW
L'EPOUVENTAIL

Durée   2'07
Syd Barrett   Voix principale, guitare acoustique, guitare électrique
Roger Waters   Guitare basse, voix d'arrière champ
Richard Wright   Orgue Farfisa
Nick Mason   Percussions

En face "B" du 45 tours figure The Scarecrow (L'Épouvantail), une projection des tourments de Syd Barrett.  L'épouvenail, serait rien de moins que le reflet déformé de ce que resnent Syd Barrett, aussi différent que lui dans ce monde qui l'entoure.

The black and green scarecrow as everyone knows
Stood with a bird on his hat and straw everywhere
He didn't care....
He stood in a field where barley grows.

His head did no thinking his arms didn't move
Except when the wind cut up rough
And mice ran around on the ground
He stood in a field where barley grows

The black and green scarecrow is sadder than me
But now he's resigned to his fate
Cause life's not unkind
He doesn't mind
He stood in a field where barley grows

L'épouvantail noir et vert comme chacun sait,
Se dressait avec un oiseau sur son chapeau et de la paille partout
Il ne s'en souciait pas
Il se dressait dans un champ où pousse l'orge

Sa tête ne pensait pas, ses bras ne bougeaient pas
Sauf quand le vent soufflait fort
Et les souris courraient autour sur le sol
Il se dressait dans un champ où pousse l'orge

L'épouvantail noir et vert est plus triste que moi
Mais maintenant il a accepté son sort
Parce que la vie n'est pas difficile,
Il s'en fout
Il se dressait dans un champ où pousse l'orge.

Retourner au contenu | Retourner au menu