The Division Bell - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

The Division Bell

Discographie > Albums-Crédits

Divison Bell est une expression Anglaise. Au Parlement de Londres, la « division bell » est une sonnerie qui avertit les députés qu'ils doivent venir voter. Ils ont environ 10 minutes pour se rendre dans une chambre de vote, après quoi il est trop tard. En fonction de leur verdict, une résolution sera adoptée ou rejetée.

Enregistrement

Producteur
Mixage
Ingénieur de son
Pochette
Maison de disque
Date de sortie
Date de sortie   
Meilleur classement

Astoria recording Studios, Brittania Row Studios, Abbey Road, Metropolis studios,  The Creek, de Février à Décembre 1993
David Gilmour, Bob Ezrin
David Gilmour, Chris Thomas
Andrew Jackson
Storm Thorgerson
EMI  (Royaume Uni)
Columbia (États-Unis)
30 Mars 1994
5 Avril 1994
1e (Royaume Uni)
1e (États-Unis)

CLUSTER ONE
PREMIER RECEUIL

5.58
Musique: Rick Wright, David Gilmour
David Gilmour: Guitare Stratocaster, Clavier, programmation
Rick Wright: Piano, boucle de promotion, programmation, orgue Hammond
Nick Mason: Batterie acoustique
Bob Ezrin: Clavier, percussions


Instrumentale

WHAT DO YOU WANT FROM ME?
QU'ATTENDS TU DE MOI?

4.21
Musique: David Gilmour, Rick Wright
Paroles: David Gilmour, Polly Samson
David Gilmour: Voix principale, guitare électrique, guitare basse
Rick Wright: Piano digital Rhodes, clavier, harmonie vocale
Nick Mason: Essaie de batterie, Batterie acoustique
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White: Voix d'arrière champ

As you look around this room tonight
Settle in your seat and dim the lights
Do you want my blood, do you want my tears
What do you want
What do you want from me
Should I sing until I can't sing any more

Play these strings until my fingers are raw
You're so hard to please
What do you want from me

Do you think that I know something you don't know
What do you want from me
If I don't promise you the answers would you go
What do you want from me
Should I stand out in the rain
Do you want me to make a daisy chain for you

I'm not the one you need
What do you want from me

You can have anything you want
You can drift, you can dream, even walk on water
Anything you want

You can own everything you see
Sell your soul for complete control
Is that really what you need

You can lose yourself this night
See inside there is nothing to hide
Turn and face the light

What do you want from me

Alors que tu regardais autour de cette pièce ce soir
Installé dans ton siège et les lumières tamisées
Veux-tu mon sang, veux-tu mes larmes ?
Que veux-tu?
Que veux-tu de moi?
Devrais-je chanter jusqu'à ce que je n'ai plus de voix?
Gratter ces cordes jusqu'à m'ensanglanter les doigts?
Tu es difficile à satisfaire
Que veux-tu de moi?

Penses-tu que je connaisse quelque chose que tu ne connaisse pas?
Que veux-tu de moi?
Si je ne te promets pas les réponse partiras-tu?
Que veux-tu de moi?
Devrais-je tenir sous la pluie?
Veux-tu de moi pour faire un collier de pâquerettes pour toi?
Je ne suis pas celui qu'il te faut
Que veux-tu de moi?

Tu peux obtenir tout ce que tu veux
Tu peux dériver, tu peux rêver, même marcher sur l'eau
Tout ce que tu veux

Tu peux posséder tout ce que tu vois
Vendre ton âme pour un contrôle complet
Est-ce vraiment ce que tu veux?

Tu peux te perdre cette nuit
Voir à l'intérieur s'il n'y a rien à cacher
Tourne-toi et faity face à la lumière

Que veux-tu de moi?

POLES APART
AUX ANTIPODES L'UN DE L'AUTRE

7.04
Musique: David Gilmour
Paroles: David Gilmour, Polly Samson, Laird-Clowes
David Gilmour: Voix principale, guitare acoustique, guitare electrique, guitare lap steel
Rick Wright: Orgue Hammond
Nick Mason: Batterie acoustique, efffet sonores
Guy Pratt: guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White: Voix d'arrière champ

Did you know, it was all going to go so wrong for you
And did you see it was all going to be so right for me
Why did we tell you then
You were always the golden boy then
And that you'd never lose that light in your eyes

Hey you, did you ever realise what you'd become
And did you see that it wasn't only me you were running from
Did you know all the time but it never bothered you anyway
Leading the blind while I stared out the steel in your eyes

The rain fell slow, down on all the roofs of uncertainty
I thought of you and the years and all the sadness fell away from me
And did you know

I never thought that you'd lose that light in your eyes

Savais-tu que tout çà allait si mal pour toi?

Et as-tu vu que tout çà allait si bien pour moi?
Pourquoi t'a t'on dit que
Tu as toujours été le jeune prodige
Et que tu ne perdrais jamais cette lumière dans tes yeux

Eh toi, n'as-tu jamais réalisé ce que tu deviendrais?

Et as-tu vu que ce n'était pas seulement moi que tu fuyais?
L'as-tu toujours su mais sans jamais t'en inquiéter de toute façon?
Guidant l'aveugle pendant que je fixais l'acier dans tes yeux

La pluie tombait lentement sur tour les toits de l'incertitude
Je pensais à toi et les années, et la tristesse est tombé loin de moi
Et savais-tu?

Je n'ai jamais pensé que tu perdrais cette lumière dans tes yeux

MAROONED
ABANDONNER

5.28
Musique: Rick Wright, David Gilmour
David Gilmour: Clavier, guitare électrique, guitare basse
Rick Wright: Essaie de clavier, piano, orgue Hammond
Nick Mason: batterie acoustique
Bob Ezrin: Clavier, persussions additionnelles
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan: Voix d'arrière champ


Instrumentale

A GREAT DAY FOR FREEDOM
UN GRAND JOUR POUR LA LIBERTE

4.18
Musique: David Gilmour
Paroles: David Gilmour, Polly Samson
David Gilmour: Voix principale, guitare électrique
Rick Wright: Piano, orgue Hammond, harmonie vocale
Nick Mason: Batterie acoustique
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Tim Renwick: Guitare additionnelle
Jon Carin: Programmation, Clavier additionel
Gary Wallis: Percussions acoustiques, programmation des percussions
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White: Voix d'arrière champ
Michael Kamen: Arrangement orchestraux

On the day the wall came down
They threw the locks onto the ground
And with glasses high we raised a cry for freedom had arrived

On the day the wall came down
The Ship of Fools had finally run aground
Promises lit up the night like paper doves in flight

I dreamed you had left my side
No warmth, not even pride remained
And even though you needed me
It was clear that I could not do a thing for you


Now life devalues day by day
As friends and neighbours turn away
And there's a change that, even with regret, cannot be undone

Now frontiers shift like desert sands

While nations wash their bloodied hands

Of loyalty, of history, in shades of grey

I woke to the sound of drums
The music played, the morning sun streamed in
I turned and I looked at you
And all but the bitter residue slipped away, slipped away

Le jour où le mur est tombé
Ils ont jeté les serrures sur le sol
Et avec un verre bien haut nous avons soulevé un cri pour cette liberté qui venait d'arriver

Le jour où le mur est tombé
La Nef des Fous s'est finalement échouée
L'espoir éclaira la nuit tel des colombes de papier en plein vol

J'ai rêvé que tu n'étais plus à mes côtés
Aucune chaleur ni même la fierté ne subsistaient
Et même si tu avais besoin de moi
Il était clair que je ne pouvais pas faire grand chose pour toi

Maintenant, la vie dévalue de jour en jour
Des amis et voisins se détournent.
Et il y a un changement qui, même avec regret, ne peut être défait

Maintenant, les frontières sont mouvantes comme le sable des déserts
Tandis que les nations lavent leurs mains ensanglantées
De la loyauté, de l'histoire, en nuances de gris

Je me suis réveillé au son des tambours
La musique jouait, le soleil du matin entrait
Je me suis retourné et je t'ai regardé
Et tout sauf le résidu d'amertume s'éloignait doucement, s'éloignait doucement

WEARING THE INSIDE OUT
FATIGUANT LE SaNS DESSUS DESSOUS

6.48
Musique: Rick Wright
Paroles: Anthony Moore
David Gilmour: Guitare électrique, guitare lap steel
Rick Wright: Voix principale, piano, synthétiseur, orgue Hammond
Nick Mason: Batterie acoustique, programmation de batterie
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Gary Wallis: Percussions acoustiques, programmation des percussions
Dick Parry: Saxophone ténor
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White: Voix d'arrière champ

From morning to night I stayed out of sight
Didn't recognise I'd become
No more than alive I'd barely survive
In a word, overrun

Won't hear a sound
From my mouth
I've spent too long
On the inside out
My skin is cold
To the human touch
This bleeding heart's
Not beating much

(Choeurs)
He's curled into the corner
But still the screen is flickering
With an endless stream of garbage to
curse the place
In a sea of random images
The self-destructing animal
/ Waiting for the waves to break

I murmured a vow of silence and now
I don't even hear when I think aloud
Extinguished by light I turn on the night
Wear its darkness with an empty smile

I'm creeping back to life
My nervous system all awry
I'm wearing the inside out

Look at him now
He's paler somehow
But he's coming round
He's starting to choke
It's been so long since he spoke
Well he can have the words right from my mouth

And with these words I can see
Clear through the clouds that covered me
Just give it time then speak my name
Now we can hear ourselves again

I'm holding out
For the day
When all the clouds
Have blown away
I'm with you now
Can speak your name
Now we can hear
Ourselves again

(Choeurs)
He's standing on the threshold
Caught in fiery anger
And hurled into the furnace he'll
curse the place
He's torn in all directions
And still the screen is flickering
Waiting for the flames to break

Du matin au soir je restais hors de vue
Ne reconnaissant plus ce que j'étais devenu
À peine vivant, je peinais à survivre
En un mot, dépassé

N'entendant plus de son               
De ma bouche                                   
J'ai passé trop de temps                
Dans le sans dessus dessous        
Ma peau est froide                           
Pour le contact humain
Ce cœur saignant                             
Ne bat guère plus

(Choeurs)
Il est acculé dans le coin
Mais l'écran est toujours scintillante
Avec un flot ininterrompu d'ordures à
Maudire cette place
Dans une mer d'images aléatoires
L'animal auto-destructeur
Attendant que les vagues s'estompent

Je murmurai un vœu de silence et maintenant
Je n'entends même plus quand je pense tout haut
Éteint par la lumière j'allume la nuit
Portant ses ténèbres avec un sourire vide

Je suis progressivement de retour à la vie
Mon système nerveux tout de travers
Je suis fatiguer du sans dessus dessous

Regarde-le maintenant
Il est plus blême en quelque sorte
Mais il est revenu à lui
Il commence à s'étouffer
Il y a si longtemps depuis qu'il a parlé
Et bien il peut lire les mots sur mes lèvres


Et avec ces mots je peux voir
Clair au travers des nuages qui me couvraient
Donne lui juste le temps de prononcer mon nom
Maintenant nous pouvons nous entendre de nouveau

Je tiens le coup
Pour aujourd'hui
Quand tous les nuages
Se sont dissipés
Je suis avec toi maintenant
Je peux prononcer ton nom
Maintenant nous pouvons entendre
Nous à nouveau

(Choeurs)
Il est debout sur le seuil
Pris d'une colère ardente
Et jeté dans le fourneau il va
maudire cette place
Il est déchiré dans toutes les directions
Et encore l'écran est scintillante
Attendant que les flammes s'estompent

TAKE IT BACK
REPRENDS LE

6.12
Musique: David Gilmour, Bob Ezrin
Paroles: David Gilmour, Polly Samson, Laird-Cloves
David Gilmour: Voix principale, guitare électrique
Rick Wright: Synthétiseur, orgue Hammond
Nick Mason: Batterie acoustique, programmation des batteries
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Gary Wallis: Percussions acoustiques, programmation des percussions
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White: Voix d'arrière champ

Her love rains down on me easy as the breeze
I listen to her breathing
It sounds like the waves on the sea
I was thinking all about her, burning with rage and desire
We were spinning into darkness; the earth was on fire
She could take it back, she might take it back some day

So I spy on her, I lie to her
I make promises I cannot keep
Then I hear her laughter rising, rising from the deep
And I make her prove her love for me
I take all that I can take
And I push her to the limit
To see if she will break

She might take it back, she could take it back some day

Now I have seen the warnings screaming from all sides
It's easy to ignore them and God knows I've tried
All of this temptation, it turned my faith to lies

Until I couldn't see the danger or hear the rising tide

She can take it back, she will take it back some day
She can take it back, she will take it back some day
She will take it back, she will take it back some day

Son amour pleut sur moi aussi facilement que la brise
J'écoute son souffle
On dirait les vagues de l'océan
Je ne pensais qu'à elle, brûlant de rage et de désir

Nous tournions dans les ténèbres; la terre était en feu

Elle pourrait le reprendre, elle devrait le reprendre un jour

Alors je l'espionne, je lui mens,
Je lui fais des promesse que je ne peux tenir
Alors j'entends son rire monter, monter des profondeurs
Et je la pousse à prouver son amour pour moi,
Je prends tout ce que je peux prendre
Et je la pousse à ses limites
Pour voir si elle cédera

Elle pourrait le reprendre, elle devrait le reprendre un jour

Maintenant j'ai vu les avertissements surgir de tous côtés
Il est facile de les ignorer et Dieu sait que j'ai essayé

Toutes ces tentations ont transformé ma foi en mensonges
Jusqu'à ce que je ne puisse voir le danger ou la marée montante

Elle pourrait le reprendre, elle devrait le reprendre un jour
Elle pourrait le reprendre, elle devrait le reprendre un jour
Elle pourrait le reprendre, elle devrait le reprendre un jour

COMING BACK TO LIFE
RETOUR A LA VIE

6.19
Paroles & musique: David Gilmour
David Gilmour: Voix principale, guitare électrique
Rick Wright: synthétiseur, orgue Hammond
Nick Mason: Batterie acoustique, essaie de batterie
Tim Renwick: Guitare additionelle
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Programmation additionnelle

Where were you when I was burned and broken
While the days slipped by from my window watching
Where were you when I was hurt and I was helpless
Because the things you say and the things you do surround me
While you were hanging yourself on someone else's words
Dying to believe in what you heard
I was staring straight into the shining sun

Lost in thought and lost in time
While the seeds of life and the seeds of change were planted
Outside the rain fell dark and slow
While I pondered on this dangerous but irresistible pastime
I took a heavenly ride through our silence

I knew the moment had arrived
For killing the past and coming back to life

I took a heavenly ride through our silence

I knew the waiting had begun
And headed straight into the shining sun

Où étais-tu quand j'étais brûlé et brisé?
Quand je regardais les jours défiler par ma fenêtre

Où étais-tu quand j'étais blessé et que j'étais démuni?
Parce que les choses que tu dis et les choses que tu fais autour de moi
Pendant que tu te étais toi même suspendu aux paroles d'un autre
Te tuant à croire en ce que tu entendais
Je fixais droit dans le soleil brillant

Perdu dans mes pensées et perdu dans le temps
Alors que les graines de la vie et les graines du changement ont été plantés
Dehors, la pluie tombait sombre et lentement
Alors que je méditais sur ce dangereux mais irrésistible passe-temps
J'ai pris une promenade céleste à travers notre silence
Je savais que le temps était venu
Pour tuer le passé et de revenir à la vie

J'ai pris une promenade céleste à travers notre silence
J'ai su que l'attente s'était amorcée
Et je me suis dressé face au soleil brillant

KEEP TALKING
CONTINUE DE PARLER

6.11
Musique: David Gilmour, Rick Wright
Paroles: David Gilmour, Polly Samson
David Gilmour: Voix principale, guitare électrique, Boîte pour les voix
Rick Wright: Synthétiseur, orgue Hammond
Nick Mason: Programmation des batteries, batterie acoustique
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Gary Wallis: Percussions acoustiques, programmation des percussions
Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White: Voix d'arrière champ
Stephen Hawking: Voix, parlées électroniquement

"For millions of years
Mankind lived just like the animals
Then something happened
Which unleashed the power of our imagination
We learned to talk”


There's a silence surrounding me
I can't seem to think straight
I'll sit in the corner
No one can bother me
I think I should speak now
(Choristes)
Why won't you talk to me
I can't seem to speak now
(Choristes)
You never talk to me
My words won't come out right
(Choristes)
What are you thinking
I feel like I'm drowning
(Choristes)
What are you feeling
I'm feeling weak now
(Choristes)
Why won't you talk to me
But I can't show my weakness
(Choristes)
You never talk to me
I sometimes wonder
(Choristes)
What are you thinking
Where do we go from here
(Choristes)
What are you feeling

"It doesn't have to be like this
All we need to do is make sure we keep talking”
Why won't you talk to me
(Choristes)
I feel like I'm drowning
You never talk to me
(Choristes)
You know I can't breathe now
What are you thinking
(Choristes)
We're going nowhere
What are you feeling
(Choristes)
We're going nowhere
Why won't you talk to me
You never talk to me
What are you thinking
Where do we go from here

"It doesn't have to be like this
All we need to do is make sure we keep talking”

(1) "Pendant des millions d'années
L'humanité vivait comme des animaux
Puis quelque choses s'est passé
Qui a libéré le pouvoir de notre imagination
Nous avons appris à parler"


Il y a le silence autour de moi
Je n'arrive pas à me concentrer
Je vais m'asseoir dans un coin
Personne ne peut me déranger
Je pense que je devrais parler maintenant
(Choristes)
Pourquoi ne me parles tu pas?
Je n'arrive pas à parler maintenant
(Choristes)
Tu ne me parles jamais
Mes mots ne me viennent pas
(Choristes)
A quoi penses-tu?
J'ai l'impression de me noyer
(Choristes)
Que ressens-tu?
Je me sens faible maintenant
(Choristes)
Pourquoi ne me parles tu pas?
Mais je ne peux montrer ma faiblesse
(Choristes)
Tu ne me parles jamais
Je me demande parfois
(Choristes)
A quoi penses-tu?
Où irons-nous à partir d'ici?
(Choristes)
Que ressens-tu?

"Il n'a pas à être comme ça
Tout ce que nous devons faire c'est de s'assurer de continuer de parler"

Pourquoi ne me parles-tu pas?
(Choristes)
J'ai l'impression de me noyer
Tu ne me parles jamais
(Choristes)
Tu sais que je ne peux plus respirer maintenant
A quoi penses-tu?
(Choristes)
Nous n'allons nulle part
Que ressens-tu?
(Choristes)
Nous n'allons nulle part
Pourquoi ne me parles-tu pas?
Tu ne me parles jamais
A quoi penses-tu?
Où irons-nous à partir d'ici?

"Il ne devrait pas en être ainsi
Tout ce que nous devons faire c'est de s'assurer que nous continuons de parler"


(1) Phrases prononcées par  Stephen Hawkins

LOST FOR WORDS
PERDU DANS DES MOTS

5.14
Musique: David Gilmour
Paroles: David Gilmour, Polly Samson
David Gilmour: Voix principale, guitare acoustique, guitare électrique
Rick Wright: Piano, synthétiseur, orgue Hammond
Nick Mason: Batterie acoustique, effets sonores
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Tim Renwick: Guitare additionnelle

I was spending my time in the doldrums
I was caught in a cauldron of hate
I felt persecuted and paralysed
I thought that everything else would just wait

While you are wasting your time on your enemies
Engulfed in a fever of spite
Beyond your tunnel vision reality fades
Like shadows into the night

To martyr yourself to caution
Is not going to help at all
Because there'll be no safety in numbers
When the Right One walks out of the door

Can you see your days blighted by darkness
Is it true you beat your fists on the floor
Stuck in a world of isolation
While the ivy grows over the door


So I open my door to my enemies
And I ask could we wipe the slate clean

But they tell me to please go fuck myself

You know you just can't win

Je passais mon temps dans le marasme
J'étais prisonnier d'un chaudron de haine
Je me sentais persécuté et paralysé
Je pensais que tout le reste pouvait juste attendre

Quand tu perds ton temps sur tes ennemis
Englouti dans une fièvre de dépit
Derrière tes œillères la réalité s'efface
Comme des ombres dans la nuit

Te martyriser par précaution
Ne va pas t'aider du tout
Car tu ne sera pas nombreux et plus en danger  
Quand les Parfait prendront la porte

Peux-tu voir tes jours gâchés par l'obscurité?
Est-il vrai que tu martèles le sol de tes poings?
Enfermé dans un monde d'isolement
Alors que le lierre pousse de l'autre côté de ta porte

Alors j'ouvre ma porte à mes ennemis
Et je leur demande si on pourrait effacer et repartir sur de bonnes bases
Mais ils me disent gentiment d'aller me faire foutre
Vous savez que vous ne pouvez gagner

HIGH HOPES
GRANDS ESPOIRS

8.31
Musique: David Gilmour
Paroles: David Gilmour, Polly Samson
David Gilmour: Voix principale double-tracked, piano, guitare acoustique, guitare basse, guitare lap steel
Rick Wright: Piano, synthétiseur, orgue Hammond
Nick Mason: programmation des batteries, essaie de batterie, batterie acoustique
Guy Pratt: Guitare basse
Bob Ezrin: Clavier, percussions
Tim Renwick: Guitare additionnelle
Michael Kamen: Arrangements orchestraux
Steve O'Rourke, Charlie Samson: Conversation téléphonique à la fin

Beyond the horizon of the place we lived
When we were young
In a world of magnets and miracles
Our thoughts strayed constantly and without boundary
The ringing of the division bell had begun

Along the Long Road and on down the Causeway
Do they still meet there by the Cut

There was a ragged band that followed in our footsteps
Running before time took our dreams away
Leaving the myriad small creatures trying to tie us to the ground
To a life consumed by slow decay


The grass was greener
The light was brighter
With friends surrounded
The nights of wonder

Looking beyond the embers of bridges glowing behind us
To a glimpse of how green it was on the other side
Steps taken forwards but sleepwalking back again

Dragged by the force of some inner tide

At a higher altitude with flag unfurled
We reached the dizzy heights of that dreamed of world
Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied
Our weary eyes still stray to the horizon
Though down this road we've been so many times


The grass was greener
The light was brighter
The taste was sweeter
The nights of wonder
With friends surrounded
The dawn mist glowing
The water flowing
The endless river

Forever and ever

Au-delà de l'horizon de l'endroit où nous vivions
Quand nous étions jeunes
Dans un monde d'aimants et de miracles
Nos pensées à tout moment égarées et sans limite
L'heure du  verdict approchait à grands pas

Sur la Long Road, au pied de la Causeway
Se rencontrent-ils encore près de la Faille?

Il y avait une bande en haillon qui ont suivi nos traces
Se dérobant avant que le temps prenne nos rêves
Laissant une myriade de petites créatures qui tentaient de nous attacher au sol
Pour une vie consumée par une lente décomposition

L'herbe était plus verte
La lumière était plus brillante
Avec nos amis entouré
Les nuits d'émerveillements

Regardant au-delà des braises rougeoyantes des ponts derrière nous
Pour apercevoir comment vert était l'autre côté
Un pas pris en avant mais le somnambulisme de retour
Traînés par la force d'une marée intérieure

A une haute altitude avec un drapeau déployé
Nous avons atteint des hauteurs vertigineuses de ce monde rêvé
Grévés à jamais par le désir et l'ambition
Il y a une faim insatisfaite
Nos yeux fatigués toujours errant à l'horizon
Quoique descendant cette route que nous avons été tant de fois

L'herbe était plus verte
La lumière plus brillante
Le goût était plus doux
Les nuits d'émerveillements
Entourées d'amis
La brume matinale rougeoyante
L'eau s'écoulant
La rivière éternelle

Toujours et à jamais

En laissant poursuivre l'aiguille sur le vinyle, on peut entendre Steve O'Rourke, gérant de Pink Floyd, qui tenait à apparaître sur l'album, avoir une conversation téléphonique avec Charlie Gilmour, fils de David Gilmour.

Steve O'Rourke

"Hello?”

"Allô?"

Charlie Gilmour

“Yeah”

"Ouais?"

Steve O'Rourke

"Is that Charlie?”

"C'est Charlie?"

Charlie Gilmour

"Yes”

"Oui"

Steve O'Rourke

"Hello Charlie”

"Bonjour Charlie"

Charlie Gilmour

"Great!”

"Formidable!"

Retourner au contenu | Retourner au menu