The Wall - Disque 1 - Pink Floyd

Aller au contenu

Menu principal

The Wall - Disque 1

Discographie > Albums-Crédits

Enregistrement  

Producteur
Arrangements des orchestres

Ingénieur de son
Pochette
Maison de disque

Date de sortie Angleterre
Date de sortie  États-Unis
Meilleur classement

Super Bear Studios de Miravel en France, aux studios CBS à New York et au Producers Workshop de Los Angeles d'Avril à Novembre 1979.
Bob Ezrin, David Gilmour et Roger Waters
Co-Produit par James Guthrie
Michael Kamen et Bob Ezrin
James Guthrie
Gerald Scarfe et Roger Waters
Harvest (Royaume Uni)
Columbia (États-Unis)
30 Novembre 1979
8 Décembre 1979
3e (Royaume Uni)
1e (États-Unis)

Pink Floyd, revient de la tournée promotionnelle Animals (1977), "In The Flesh", totalement épuisés. L'année précédente, ils avaient confiés leurs finances à la société d'investissement Norton Warburg. Le gouvernement travailliste d'alors, en Gransde-Bretagne, porte à plus de 80% le taux d'imposition des plus hauts revenus. Norton Warburg convainc alors les membres du groupe d'investir dans différentes opérations, lesquelles s'avèreront castatrophiques. Conséquemment, les succès commercial des derniers albums et tournées, sont complètement anéantis, plus de 2 millions de livres partis en fumée, et le fondateur de Norton Warburg, Andrew Warburg, s'exile en Espagne. Il fera trois ans de prison en 1982.

Le groupe estime avoir perdu l'équivalent de tous ses bénéfices des ventes de The Dark Side Of The Moon, et découvre que non seulement ils n'ont plus rien, mais que l'État est en droit de lui réclamer des impôts à hauteur de 83% des sommes volatilisées.

S'offre alors 2 possibilitées au groupe; Sortir un nouvel album et s'exiler. Ainsi le groupe s'exile pour une période d'un an, entre le 6 Avril 1979 et le 5 Avril 1980, vers le sud de la France, où débute les séances d'enregistrement de The Wall à Berre-Les-Alpes, avant de se poursuivre aux États-Unis.

Waters propose 2 projets au groupe. The Wall, et The Pros And Cons Of Hitch Hiking, ce dernier étant le rêve d'un homme au cours d'une nuit. Les membres optent pour The Wall dont le titre de travail était "Bricks In The Wall". Pour Rick Wright, c'était de devoir travaillé à noveau sur les obsessions de Waters, alors que Gilmour dira après une première écoute; "Il y avait de nombreux passages très déprimants et ennuyeux, mais j'aimais l'idée de base".

The Wall est littéralelemnt une oeuvre conceptuelle, comparable à un opéra rock. Cette oeuvre en est une autobiographique. Le traumatisme causé par la mort du père de Waters pendant la seconde guerre mondiale, la discipline de fer qui s'exerce au sein des établissements scolaires britaniques dans les années '50, sont des références liés aux souvenirs de Waters, tout comme la non communication, l'aliénation et le pouvoir qu'un leader totalitaire exerce sur les foules. Mais aussi, une référence à Syd Barrett, artiste fragile, victime du star-system et des drogues.

L'oeuvre est tel une pièce de théatre, et se divise en brique sur le mur (acte).

ANOTHER BRICK IN THE WALL PART 1 – UNE AUTRE BRIQUE SUR LE MUR PARTIE 1
Première brique sur le mur alors que PINK a souvenir d’un premier traumatisme majeur, la mort de son père.

ANOTHER BRICK UN THE WALL PART 2 – UNE AUTRE BRIQUE SUR LE MUR PARTIE 2
Il y dénonce les méthodes d’enseignement et de discipline en vigueur dans le système d’éducation Britannique. Cette dénonciation prend davantage son sens, par le support d’une chorale d’enfant  

MOTHER – MÈRE
Troisième brique sur son mur. L’attention portée par une mère, à son fils, pour compenser l’absence du père, et la névrose que procure cette absence chez PINK.

ANOTHER BRICK IN THE WALL Part 3 - UNE AUTRE BRIQUE DANS LE MUR Partie 3
Solitaire PINK ne souhaite plus rien du tout et se referme sur lui-même

OUTSIDE THE WALL – DE L’AUTRE CÔTÉ DU MUR
C’est l’explosion du mur. Privé de ses chaînes mentales, PINK apprend à se connaître, assume ses responsabilités et se replonge au sein de la société.

TITRE NON RETENU POUR L'ALBUM:
What Shall We Do Now
Sexual Revolution


IN THE FLESH?
EN CHAIR ET EN OS?

3'17
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

L'ouverture de l'album, prote le titre de la dernière torunée, de l'album Animals.
PINK invite le public au spectacle mais s’interroge sur le sens de ses immenses manifestations.

So ya

Alors comme ça, tu....

Thought ya

T’es dit

Might like to go to the show

Que t'aimerais bien aller au spectacle

To feel the warm thrill of confusion

Pour ressentir ce doux frisson de confusion

That space cadet glow

Cette lueur de cadet de l’espace

I’ve got some bad news for you sunshine

J’ai une mauvaise nouvelle pour toi, mon grand

Pink isn’t well, he stayed back at the hotel

Pink n’est pas en forme, il est resté à l’hôtel

And he sent us along as a surrogate band

Et il nous a envoyé en remplacement

We’re gonna find out where you fans really stand!

On va découvrir ce que vous valez, vous autres fans!

 

Are there any queers in the theater tonight?

Y-a-t-il des pédés dans la salle ce soir?

Get’em up against the wall

Collez-les contre le mur!

There’s one in the spotlight, he don’t look right to me

Y en a un là, dans le faisceau du projecteur, sa gueule ne me revient pas!

Get him up against the wall

Collez-le contre le mur!

And that one looks Jewish!

Et celui-là a l’air d’un Juif!

And that one’s a coon!

Et là, un raton laveur!

Who let all of this riff-raff into the room?

Qui a laissé entrer cette racaille dans la salle?

There’s one smoking a joint!

Y’en a un qui fume un pétard!

And another with spots!

Et un autre qui a des boutons!

If I had my way

Si ça ne tenait qu’à moi

I’d have all of ya shot!

Je vous ferais tous descendre!

THE THIN ICE
LA FINE COUCHE DE GLACE

2'28
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters, David Gilmour

Cette chanson se termmine tel que celle de In The Flesh, par des pleurs d'un bébé. Elle relate les p
remier souvenir d’enfance. C'est le Baby Blue, symbole de l'innocence. C'est la catastrophe, il ne connaîtra jamais son père. C'est le propre passé de Roger Waters qui est évoqué ici, face à une plaie qui ne s'est jamais refermé. Le titre fait référence aux aspect de la vie, jalonnée d'épreuve, de dépressions, somme toute une vie qui repose sur une fine couche de glace.

Mama loves her baby

Maman aime son bébé

And Daddy loves you too

Et papa t’aime aussi

And the sea may look warm to you babe

Et la mer peut te sembler chaude, bébé

And the sky may look blue

Et le ciel te paraître bleu

 

Ooooh babe

Ooooh, bébé

Ooooh baby blue

Ooooh, bébé bleu

Ooooh babe

Ooooh, bébé

 

If you should go skating

Si tu dois aller patiner

On the thin ice of modern life

Sur la fine couche de glace de la vie moderne

Dragging behind you the silent reproach

En traînant derrière toi les reproches silencieux

Of a million tear stained eyes

D’un million de regards remplis de larmes

Don't be surprised when a crack in the ice

Ne t'étonne pas qu'une fissure dans la glace

Appears under your feet

Apparaisse sous tes pieds

You slip out of your depth and out of your mind

Tu perds la tête et l'équilibre

With your fear flowing out behind you

Et ta peur s'échappe derrière toi

As you claw the thin ice

Tandis que tu t'aggripe à la fine couche de glace

ANOTHER BRICK IN THE WALLk Part 1.
UNE AUTRE BRIQUE DANS LE MUR 1Iere Partie

3'41
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

Première brique sur le mur alors que PINK a souvenir d’un premier traumatisme majeur, la mort de son père. Une première brique sur un mur qui se construi autour de Pink, d façon à l'isoler des autres. La chanson s'adresse aux orphelins, ceux qui souffrent de l'absence d'un parent.

Daddy’s flown across the ocean

Papa s’est envolé de l'autre côté l’océan

Leaving just a memory

Ne laissant derrière lui qu'un souvenir

A snapshot in the family album

Un instantané dans l’album de famille

Daddy what else did you leave for me?

Papa, qu’as-tu laissé d’autre pour moi ?

Daddy, what d’ya leave behind for me?

Papa, qu'as-tu laissé derrière pour moi ?

All in all it was just a brick in the wall

Tout compte fait, ce n'était juste qu'une brique dans le mur

All in all it was all just bricks in the wall

Tout compte fait, ce n'était juste que des briques dans le mur.

THE HAPPIEST DAYS OF OUR LIVES
LES JOURS LES PLUS HEUREUX DE NOS VIES

1'20
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

Titre ironique, si l’on considère qu’il s’agit du passage à l’école. C’est la seconde brique. Il s’en prend aux professeurs, qui se vengent sur les élèves, de la domination de leurs femmes (« leurs grosses épouses névrosés »). Roger Waters dira;  "Ma vie à l'école, c'était tout à fait comme çà. C'était horrible, vraiment épouvantable. Je tiens à préciser que parmi les hommes qui enseignaient, certains étaient des types bien. Mon but n'est pas de condamner tous les professeurs, mais Dieu sait si les méchants peuvent vraiment traumatiser les élèves - et il y en avait quelques-uns, dans mon école, qui l'étaient incroyablement, qui traitaient mal les enfants, qui les humiliaient encore et encore en les rabaissant sans cesse"

"You! Yes, you , stand still laddy!"

« Toi! Oui, toi , tiens- toi droit mon garçon! »

 

When we grew up and went to school

Quand nous avons grandi et sommes allés à l’école

There were certain teachers who would

Il y avait certains professeurs qui voulaient

Hurt the children anyway they could

Blesser les enfants par tous les moyens possibles

By pouring their derision

En tournant en dérision

Upon anything we did

Tout ce que nous faisions

And exposing every weakness

Soulignant chaque faiblesse

However carefully hidden by the kids

Que les gamins s'efforçaient pourtant de cacher

 

But in the town it was well known

Mais en ville, il était bien connu

When they got home at night, their fat

Qu'en rentrant chez eux le soir, leurs grosses

And psychopathic wives would thrash them

Epouses névrosées les harcelaient

Within inches of their lives

Jusque dans les moindres détails de leur vie

ANOTHER BRICK IN THE WALL Part 2
UNE AUTRE BRIQUE DANS LE MUR 2ieme Partie

3'56
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters, David Gilmour, Choeur du Islington Green School

Deuxième brique sur le mur.
Il y dénonce les méthodes d’enseignement et de discipline en vigueur dans le système d’éducation Britannique. Cette dénonciation prend davantage son sens, par le support d’une chorale d’enfant. Les paroles "Nous n'avons pas besoin d'éducation", n'exprime pas un refus d'apprendre, mais dénonce la façon dont l'enseignement est prodigué.

We don't need no education

Nous n'avons pas besoin d'éducation

We don't need no thought control

Nous n'avons pas besoin que l'on contrôle nos pensées

No dark sarcasm in the classroom

Assez de ces sombres sarcasmes en classe

Teacher leave them kids alone

Professeurs, laissez les enfants tranquilles

Hey teacher, leave the kids alone

Hé ! les profs ! fouttez la paix aux enfants !

 

All in all it's just another brick in the wall

Tout compte fait ce n'était juste qu'une brique dans le mur

All in all you're just another brick in the wall

Tout compte fait vous n'êtes juste qu'une autre brique dans le mur

 

We don't need no education

Nous n'avons pas besoin d'éducation

We don't need no thought control

Nous n'avons pas besoin que l'on contrôle nos pensées

No dark sarcasm in the classroom

Assez de ces sombres sarcasmes en classe

Teacher leave the kids alone

Professeurs, laissez les enfants tranquilles

Hey teacher leave us kids alone !

Hé professeur ! laisse nous tranquilles !

 

All in all you're just another brick in the wall

Tout compte fait vous n'êtes juste qu'une autre brique dans le mur

All in all you're just another brick in the wall

Tout compte fait vous n'êtes juste qu'une autre brique dans le mur

 

"Wrong, Do it again!"

" Faux, Recommence encore!"

"If you don't eat yer meat, you can't have any pudding.

"Si tu ne manges pas ta viande tu n'aura pas de dessert"

How can you have any puddingif you don't eat yer meat ?"

"Comment pourrais-tu avoir un dessert
si tu ne manges pas ta viande?"

"You! Yes, you behind the bikesheds, stand still laddy !"

"Toi ! Oui toi derrière les parkings à vélos, tiens toi droit!"

MOTHER
MERE

5'32
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters, David Gilmour

Troisième brique sur le mur, et non la moindre,les relations que Pink entretient avec sa mère, laqulle cherche à compenser l'absence du père, de son amour superprotecteur, voir étouffant. Toutes les questions que posent Pink à sa mère débute par "Mother - mère", utilisé comme anaphore, un leitmotiv, comme une obsession. Le deuxième mouvement est la réponse de la mère aux interrogations de son fils. Enfin le dernier mouvement, le fils a grandi mais son appréhension demeure.

Mother do you think they'll drop the bomb ?

Mère, penses-tu qu'ils largueront la bombe ?

Mother do you think they'll like this song ?

Mère, penses-tu qu'ils aimeront cette chanson ?

Mother do you think they'll try to break my balls ?

Mère, penses-tu qu'ils vont me casser les couilles ?

Mother should I build the wall

Mère, devrais-je construire le mur ?

 

Mother should I run for president ?

Mère, devrais-je être candidat à la présidence ?

Mother should I trust the government ?

Mère, devrais-je faire confiance au gouvernement ?

Mother will they put me in the firing line ?

Mère, m'enverront-ils en première ligne ?

Oooh is it just a waste of time

Oooh tout cela n'est-il qu'une perte de temps

 

Hush now baby, baby don't you cry

Chut mon bébé, ne pleure pas

Mama's gonna make all of your nightmares come true

Maman va transformer tous tes cauchemars en réalité

Mama's gonna put all of her fears into you

Maman va te refiler toutes ses peurs

Mama's gonna keep you right here under her wing

Maman va te garder bien au chaud sous son aile

She won't let you fly but she might let-you sing

Elle ne te laissera pas partir, mais elle t'autorisera peut-être à chanter

Mama's will keep baby cozy and warm

Maman gardera son bébé bien au chaud

Oooh babe

Oooh mon bébé

Oooh babe

Oooh mon bébé

Oooh babe of course Mama's gonna help build the wall

Oooh mon bébé bien sûr que maman t'aidera à construire le mur

 

Mother do you think she's good enough for me ?

Mère, penses-tu qu'elle est assez bien pour moi ?

Mother do you think she's dangerous to me ?

Mère, penses-tu qu'elle est dangereuse pour moi ?

Mother will she tear your little boy apart ?

Mère, va-t-elle détruire ton petit garçon ?

Ooooh Mother will she break my heart ?

Ooooh Mère, va-t-elle me briser le cœur ?

 

Hush now baby, baby don't you cry

Chut mon bébé, ne pleure pas

Mama's gonna check out all your girlfriends for you

Maman vérifira toutes tes petites amies pour toi

Mama won't let anyone dirty get through

Maman n'en laissera passer aucune de pervertie

Mama's gonna wait up until you get in

Maman t'attendra jusqu'à ce que tu rentres

Mama will always find out where you've been

Maman saura toujours où tu as été

Mama's gonna keep baby healthy and clean

Maman gardera son bébé propre et en bonne santé

Oooh babe

Oooh mon bébé

Oooh babe

Oooh mon bébé

Oooh babe, you'll always be a baby to me

Oooh mon bébé, tu seras toujours un bébé à moi.

 

Mother, did it need to be so high ?

Mère, fallait-il qu'il soit si haut ?

GOODBYE BLUE SKY
ADIEU CIEL BLEU

2'48
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: David Gilmour, Roger Waters

Cette chanson traite des
horreurs de la guerre, de la peur et de la mort. Le ciel bleu fait référence à la pureté, à l'innocence, le passage de l'adolescence à lâge adulte.

Oooooooooooooooooooooooooooooh

Oooooooooooooooooooooooooooooh

Did, did, did, did you see the frightened ones

As-tu vu ces gens effrayés

Did, did, did, did you hear the falling bombs

As-tu entendu les bombes tomber

Did, did, did, did you ever wonder

T'es-tu jamais demandé

Why we had to run for shelter

Pourquoi il fallait se mettre à l'abri

When the promise of a brave new world

Alors que la promesse d'un monde nouveau

Unfurled beneath a clear blue sky

Pointait dans un beau ciel bleu

 

Oooooooooooooooooooooooooooooh

Oooooooooooooooooooooooooooooh

Did, did, did, did you see the frightened ones

As-tu vu ces gens effrayés

Did, did, did, did you hear the falling bombs

As-tu entendu les bombes tomber

The flames are all long gone

Les flammes sont toutes éteintes depuis longtemps

But the pain lingers on

Mais la douleur persiste

Goodbye blue sky

Adieu, ciel bleu

Goodbye blue sky

Adieu, ciel bleu

Goodbye

Adieu

Goodbye

Adieu

EMPTY SPACES
ESPACES VIDES

5'36
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters


À l'origine cette chanson ne devait pas se trouver à cet endroit sur l'album, mais entre "Don't Leave Me Now" et "Another Brick in The Wall Part.3". Ici devait se trouver "What Shall We Do Now - Qu'allons Nous Faire Maintenant". Lors de la réalisation de l'album, il s'est avéré que la deuxième face serait trop longue, pour la capacité maximale permise par la gravure sur vinyle.

Néanmoins lors de la sortie de l'album, les paroles apparaissent sur la pochette, alors que dans les faits la chanson n'y est pas, et ce afin de faire face aux délais imposés par le marketing, puisque les pochettes sont déjà imprimé, alors que la réalisation n'est pas encore complété. Les émissions ultérieurs seront corrigées.

L'ajout d'un message; "Il y a un petit message caché. Essaie de le déchiffrer", qui a été ajouté n'est dans les faits qu'une farce visant les fans qui étaient en permanence des messages subliminaux dans les albums du groupe.

Message dit à l'envers ;

(Roger Waters) Hello Punter... Congratulations, you have just discovered the secret message. Please send your answer to Old Pink, care of the funny farm, Chalfont St.

(Roger Waters) Félicitations, vous venez de découvrir le message secret. Merci d'envoyer votre réponse au Vieux Pink, aux bons soins de la Ferme Marrante, Chalfont.

(James  Guthrie) Roger, Carolyne’s on the phone.
Okay.

(James  Guthrie) Roger, c’est Carolyne au téléphone.
OK

 

Un peu plus loin sur la chanson

"Il y a un petit message caché. Essaie de le déchiffrer"

 

What shall we use to fill the empty spaces

Qu'utiliserons-nous pour remplir les espaces vides

Where waves of hunger roar?

Où rugissent les vagues de la faim?

Where we used to talk?

Où parlions-nous autrefois?

How shall I fill the final places?

Comment vais-je remplir les dernieres places?

How should I complete the wall?

Comment vais-je terminer le mur?

YOUNG LUST
DESIR (SEXUEL) DE JEUNESSE

2'03
Paroles: Roger Waters
Musique: Roger Waters, David Gilmour
Chant: David Gilmour

Après son passage de l'adolescence à l'âge adulte, Pink est élevé au rang de rock star, admiré per les groupies, prête à tout pour lui offrir du sexe. À l'origine Roger Waters mentionne; "les paroles étaient très différentes, et parlait d'école bussionnière et d'errance en ville, de films pronos et les librairies de cul..., bref, d'un grand intérêt pour le sexe".

La chanson se termine par un coup de fil. Waters désirait illustrer le sentiment de solitude et de déconnexion qu'ont les artistes sur la route.

C'est James Guthrie qui a l'idée d'appeler depuis Los Angeles, son voisin à Londres (Chris Fitzmorris) qui possède les clés de son appartement. Il lui demande de s'y rendre et de décrocher à chaque sonnerie, de laisser parler la standardiste (Appel interurbain) et de raccrocher aussitôt. Il insiste pour qu'il décroche aussi souvent que le téléphone sonnera. Il relie donc son combiné à un magnétophone, et enregistre la conversation qui en résultera.

Les deux premiers appels ne donnent pas les résultats escomptés, les standardistes étant décevantes. Au troisième appel, Guthrie mentionne vouloir faire un appel à son épouse, Mme Floyd. Fitzmorris joue le jeu, il décroche;
Fitzmorris: "Allo!"
L'opératrice: "Oui, vous avez un appel en PCV depuis les États-Unis; Vous l'acceptez?"

Fitzmorris, raccroche.
Puis le scénario se répète. Au bout d'un certain temps l'opératrice se sent vraiment concernée par le problème de ce pauvre M. Floyd.
L'opératrice: "Oh il a raccroché! C'est bien votre appartement, non? Je me demande pourquoi il a raccroché! Quelqu'un d'autre est censé être auprès de votre femme?"
Guthrie: "Non"

Bien malgré elle, la standardiste participe à une formidable mise en scène dont elle est l'instrument. S'en suit une nouvelle tentative.
Fitzmorris: "Allo!"
L'opératrice: "C'est un appel des États-Unis. Est-ce que nous sommes bien chez...clic! Vous avez entendu dit-elle?
Guthrie a ce qu'il faut. Il en fait le montage et le présente à Waters, qui trouve çà génial, et qui touve la standardiste extraordinaire.

I am just a new boy

Je suis juste un nouveau

A stranger in this town

Étranger dans cette ville

Where are all the good times?

Où sont les bons coins?

Who's gonna show this stranger around?

Qui va présenter cet étranger?

 

Ooooh I need a dirty woman

Ooooh, il me faut une salope

Ooooh I need a dirty girl

Ooooh, il me faut une petite salope

 

Will some woman in this desert land

Y a-t-il une femme dans ce trou perdu

Make me feel like a real man?

Qui me fera sentir comme un vrai mâle?

Take this rock and roll refugee

Prends ce réfugié du rock’n roll

Oooh babe set me free

Ooh chérie, libère-moi

 

Ooooh I need a dirty woman

Ooooh, il me faut une salope

Ooooh I need a dirty girl

Ooooh, il me faut une petite salope.

ONE OF MY TURNS
UNE DE MES CRISES

1'33
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

C’est la dernière brique du mur. PINK qui a tenté de contacter son épouse, en Angleterre, pendant sa tournée, et c’est un homme qui répond. Il invite à sa chambre une groupie, s'assoit devant un téléviseur, les yeux rivés sur l'écran, absorbée par de sombres pensées en regardant un film de guerre, pensant à son père. Une crise de folie s’en suit, il brise tout, et la groupie présente, prend la fuite. Pour Waters, c'est aussi un regard sur les relations de violence que de nombreux couples entretiennent, souvent pour des raisons d'immaturité ou de frustation; "Si l'on se replace dans le contaxte, ma théorie est qu'ils font çà parce qu'ils n'ont jamais eu la possibilité de devenir eux-mêmes".

Day after day, love turns grey

Jour après jour, l'amour vire au gris

Like the skin on a dying man

Comme la peau d'un homme mourant

And night after night

Et nuit après nuit

We pretend it's all right

Nous prétendons que tout va bien

But I have grown older and

Mais j'ai vieilli, et

You have grown colder and

Tu es devenu froide et

Nothing is very much fun anymore

Désormais, plus rien n'est vraiment amusant

And I can feel

Et je sens

One of all my turns coming on

Venir une de mes crises

I feel

Je me sens

Cold as a razor blade

Froid comme une lame de rasoir

Tight as a tourniquet

Serré comme un garot

Dry as a funeral drum

Sec comme un tambour funéraire

 

Run to the bedroom

Cours dans la chambre

In the suitcase on the left

Sur la gauche il y a un étui

You'll find my favorite axe

Tu y trouveras ma guitare préférée

Don't look so frightened

Ne prends pas cet air effrayé

This is just a passing phase

C'est juste une phase passagère

One of my bad days

Un de mes mauvais jours.

Would you like to watch T.V.?

Voudrais-tu regarder la télé?

Or get between the sheets?

Ou te glisser dans les draps?

Or contemplate the silent freeway?

Ou contempler l'autoroute silencieuse?

Would you like something to eat?

Voudrais-tu quelque chose à manger?

Would you like to learn to fly - Would you?

Voudrais-tu apprendre à voler - Voudrais-tu?

Would you like to see me try?

Voudrais-tu me voir essayer?

Would you like to call the cops?

Voudrais-tu appeler les flics?

Do you think it's time I stopped?

Crois-tu qu'il est temps que j'arrête?

Why are you running away?

Pourquoi est-ce que tu t'enfuis?

DON'T LEAVE ME NOW
NE ME QUITTE PAS MAINTENANT

4'22
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

L
’angoisse de PINK qui ne comprend pas pourquoi sa femme le trompe. C'est une chason déprimante dont Roger Waters dira; "Eh bien je pense que beaucoup de d'hommes et de femmes s'engagent l'un envers l'autre pour un tas de mauvaises raisons et qu'ensuite ils deviennent très agressifs l'un envers l'autre et de font beaucoup de mal".

Ooooh Babe

Ooooh bébé

Don't leave me now

Ne me quitte pas maintenant

Don't say it's the end of the road

Ne dit pas que c'est la fin du voyage

Remember the flowers I sent

Rappelle-toi les fleurs que j'ai envoyées

I need you Babe

J'ai besoin de toi bébé

To put through the shredder in front of my friends

Pour te passer à la moulinette devant mes amis

Ooooh Babe

Ooooh bébé

Don't leave me now

Ne me quitte pas maintenant

How could you go?

Comment peux-tu partir?

When you know how I need you6

Alors que tu sais à quel point j'ai besoin de toi?

Need you, need you

Besoin de toi, besoin de toi

To beat to a pulp on a Saturday night

Pour te réduire en bouillie le samedi soir

Ooooh Babe

Ooooh bébé

Don't leave me now

Ne me quitte pas maintenant

How could you treat me this way?

Comment pourrais-tu me traiter comme ça?

Running away

Te débiner

Ooooh Babe

Ooooh bébé

Why are you running away?

Pourquoi est-ce que tu t'enfui?

Ooooh Babe

Ooooh bébé

ANOTHER BRICK IN THE WALL Part 3
UNE AUTRE BRIQUE DANS LE MUR Partie 3

1'17
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

Solitaire PINK ne souhaite plus rien du tout et se referme sur lui-même. Dernier volet du trityque de The Wall, PINK atteint un nouveau sommet de sa schizophrénie. Son mur derroère lequel il s'isole des autres pour mieux vivre son univers intérieur, est sur le point d'être complété.

I don't need no arms around me

Je n'ai pas besoin de bras autour de moi

And I don't need no drugs to calm me

Et je n'ai besoin d'aucune drogue pour me calmer

I have seen the writing on the wall

J'ai vu l'inscription sur le mur

Don't think I need anything at all

Ne croyez pas que j'ai besoin de quoi que ce soit

No, don't think I need anything at all

Non, ne croyez pas que j'ai besoin de quoi que ce soit

All in all it was all just bricks in the wall

Tout compte fait, ce n'était que des briques dans le mur

All in all you were all just bricks in the wall

Tout compte fait, vous n'étiez tous que des briques dans le mur

GOODBY CRUEL WORLD
ADIEU MONDE CRUEL

1'05
Paroles et musique: Roger Waters
Chant: Roger Waters

Dernier adieu pathétique de PINK. Cette chanson ne se veut pas une affirmationdu suicide, mais un enfermement dans sa propre espace.

Goodbye cruel world

Adieu monde cruel

I'm leaving you today

Je vous quitte aujourd'hui

Goodbye, goodbye, goodbye

Adieu, adieu, adieu

 

Goodbye to all you people there's nothing you can say

Adieu vous tous, rien de ce que vous pourrez dire

To make me change my mind

Ne me fera changer d'avis

Goodbye

Adieu

Retourner au contenu | Retourner au menu